Home Politique Assassinat de Chérubin Okende : Ensemble pour la République fait du meli mélo

Assassinat de Chérubin Okende : Ensemble pour la République fait du meli mélo

9 min read
0
0

Tout Kinshasa est dans l’effroi après la découverte du corps sans vie du député national et ancien ministre démissionnaire des Transports, voies de communication et désenclavement, Chérubin Okende Senga, ce jeudi 13 juillet 2023. Alors que des chaudes larmes coulent encore et que des questions continuent à être posées au sujet de cet assassinat, le parti politique Ensemble pour la République dont il était le porte-parole, a publié un communiqué qui semble loger à la même enseigne ce drame et des coups bas politiques visant ses autres membres.

L’assassinat d’un opposant, ce n’est pas bon pour le pouvoir. Le régime Tshisekedi ne fait pas exception et le sait très bien que désormais, l’assassinat de l’opposant Chérubin Okende le hantera pour l’éternité.

Et surtout, tenant compte du fait qu’il avait rendez-vous avec un juge de la Cour constitutionnelle le jour où il a été enlevé avant d’être tué, le comportement des animateurs de différentes institutions du pays sera logiquement surveillée dans les prochains jours.

L’attitude de Ensemble pour la République sera elle aussi scrutée à la loupe à la recherche de moindres indices, étant donné qu’en cas de disparition ou de décès tragique, l’entourage de la victime constitue parfois le premier suspect.

Un communiqué fourre-tout

Alors que la Nation congolaise est en état de choc, Ensemble pour la République a consacré plus de la moitié de son premier communiqué en réaction à l’assassinat de Chérubin Okende, à des considérations purement politiciennes.

Lire aussi

Juge Yanyi: 3 ans plus tard, des zones d’ombres demeurent sur le meurtre de la seule victime du « procès des 100 jours »

Le parti politique de Moïse Katumbi a, en effet, fustigé, ce qui est normal, l’assassinat de son porte-parole dont le corps sans vie, criblé des balles, a été retrouvé dans sa jeep de marque Toyota à l’entrée d’une concession sur l’avenue Général Bobozo (ex-Poids Lourds).

Rapidement, ledit communiqué a pris une coloration plus politicienne, et c’est ce qui choque des analystes, en évoquant d’autres événements qu’ont connus d’autres membres de Ensemble.

Il s’agit notamment de l’interdiction faite au président de ce parti de se rendre dans la province du Kongo central ; de l’arrestation du député provincial Mike Mukebay ; de « l’enlèvement brutal et arbitraire de Salomon Kalonda Idi Della sur le tarmac de l’aéroport international de N’Djili »; de la perquisition des résidences de Moïse Katumbi et de Salomon Kalonda Idi Della ; ou encore de l’arrestation de Franck Diongo.

Pas un seul mot à l’endroit de la famille biologique

Questions: sachant que généralement la mort violente est foudroyante et frappe tel un ouragan que rien ne laisse présager, comment comprendre que le secrétaire général de Ensemble pour la République, Dieudonné Bolengetenge Balea, ait pris le temps de se lancer dans des polémiques politiciennes en cet instant particulièrement douloureux et éprouvant ?-En quoi l’évocation de l’arrestation de Salomon Kalonda et de Franck Diongo pourrait-t-elle consoler la famille et les proches de Chérubin Okende ?

Lire également

Répression des marches organisées par le CLC: Aux morts s’associent des disparus

Pour une certaine opinion, c’est un raccordement frauduleux qui n’est pas de nature à honorer la mémoire de l’illustre disparu.

Bien plus, Ensemble pour la République n’a adressé aucun mot à l’égard de la famille biologique de Chérubin Okende comme si ce dernier n’avait qu’une famille politique.

Par ailleurs, la formation politique de Moïse Katumbi a le droit d’exiger, à l’instar d’autres organisations et de nombreux congolais, « une enquête indépendante pour identifier les auteurs et les commanditaires » de ce crime, mais il devra attendre avant de tirer de conclusions hâtives.

Après tout, tant que l’identité des assassins de Chérubin Okende ne sera pas connue, il ne sera pas possible de connaître leur mobile.

D’ailleurs, ce crime, à voir de près, a plus d’inconvénients que d’avantages pour le régime Tshisekedi, qui verra dorénavant le nom de Chérubin Okende lui coller à la peau comme l’est le nom de Floribert Chebeya pour le régime Kabila.

Jean Pérou Kabouira

Dans la même rubrique

L’enterrement de Rossy Mukendi confirmé pour ce 19 mai: La LUCHA se mobilise

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…