Home Société Recrutement des inspecteurs et contrôleurs du travail: Ils ont réussi au test auquel ils n’auraient pas participé

Recrutement des inspecteurs et contrôleurs du travail: Ils ont réussi au test auquel ils n’auraient pas participé

6 min read
0
9

Le processus de recrutement des inspecteurs et contrôleurs du travail ainsi que des agents administratifs de l’Inspection générale du travail (IGT) serait entachée d’irrégularités énormes. Après publication, samedi 2 septembre 2023, des résultats des épreuves organisées en date du 23 juillet dernier sur l’ensemble du territoire national, le risque d’annulation plane sur lesdits résultats.

Les 1105 candidats inspecteurs du travail et 1017 contrôleurs du travail retenus devront prendre leur mal en patience. En attendant la suite du processus, de candidats malheureux accusent l’organisateur du test, l’Ecole national de l’administration (ENA) d’avoir falsifié et truqué les résultats. Certains menacent de saisir la justice administrative.

Ces accusations allaient être classées dans la rubrique de frustrations de mauvais perdants si et seulement si elles n’étaient pas corroborées par deux témoignages venant de l’intérieur de l’ENA.

En effet, deux personnes dont nous ne pouvons dévoiler ni les fonctions, ni l’identité affirment qu’elles ont reçu plusieurs listes de recommandations avant, pendant et après le test au point qu’à un moment donné, elles et leurs collègues ne savaient plus quoi faire.

« Vous êtes sans ignorer que l’ENA est une institution sous tutelle du ministère de la Fonction publique. En tant que tel, nous dépendons du vice-premier ministre de la Fonction publique, responsable des ressources humaines de l’Administration publique. Mais comme l’IGT dépend du ministère de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, nous avons reçu de listes venant de proches de la ministre sectorielle. Nous avons reçu de listes venant également d’autres ministères et même d’un conseiller à la présidence de la République », a témoigné l’une d’entre elles.

Pour avoir le coeur net, nos journalistes ont comparé méticuleusement les listes des candidats admis au test et celles de ceux retenus. Et, il s’avère qu’au moins une dizaine de candidats retenus ne figureraient pas sur les premières listes.

En d’autres mots, ils ont réussi à un test auquel ils n’auraient pas participé.

Lire aussi RDC: Plus de 20 mille candidats ont passé le concours de recrutement à l’Inspection générale du travail

Bien plus, au moins deux candidats contrôleurs du travail retenus disent avoir postulé et passé le test pour le poste d’inspecteur du travail.

Par ailleurs, l’odeur de la fraude et du favoritisme se faisant sur le processus de recrutement des inspecteurs et contrôleurs du travail ainsi que des agents administratifs de l’IGT bien avant le test. Un cabinet privé qui avait été recruté par le ministère du Travail pour organiser le recrutement se serait vu retirer le marché après le piratage d’une de ses plateformes et la divulgation de ses données sur internet.

C’est après ce couac que l’ENA a été sollicité pour la suite du processus. Affaire à suivre.

Jean Pérou Kabouira

ANNONCE 
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Le chargé des opérations des FARDC remonte le moral des troupes à Lubero

Le chef d’état-major général adjoint des Forces armées de la République démocratique…