Home Politique Mission consultative de la SADC: Mbusa Nyamwisi s’emmêle des prérogatives

Mission consultative de la SADC: Mbusa Nyamwisi s’emmêle des prérogatives

8 min read
0
0

Le ministre d’État en charge de l’Intégration régionale, Antipas Mbusa Nyamwisi, s’est trouvé un nouveau job : celui de porte-parole autoproclamé de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Dans une note écrite dans un français approximatif, titrée «Mise au point en rapport avec la mission du Conseil consultatif électoral de la SADC (SEAC) », il s’est dévoilé.

Quand les prémisses sont fausses, la conclusion est corrompue, dit-on en logique élémentaire. La cellule de communication de Mbusa Nyamwisi veut faire croire donc qu’elle a co-rédigé la fameuse mise au point « avec » la SEAC. À moins qu’il ne s’agisse d’un problème de maîtrise de syntaxe et de phraséologie en français.

De toute manière, la mission de la SADC ne reconnaît nullement, selon nos sources, avoir rédigé une quelconque note avec une prétendue cellule de communication. Celle-ci ne peut écrire qu’avec l’aval et le quitus du ministre ou son Dircab d’autant plus que la note est couverte par l’en-tête authentique du cabinet du ministre d’État. C’est donc clair que les allégations à l’emporte-pièce de Mbusa Nyamwisi seront mises en exergue dans le rapport de la SEAC au terme de sa mission en RDC.

« Il est important de noter que les élections prévues en République démocratique du Congo auront bel et bien lieu conformément au calendrier électoral publié par la CENI », lit-on dans la mise au point de l'équipe de communication de Mbusa Nyamwisi.

On imagine mal Patrick Muyaya, le porte-parole officiel du gouvernement, se laisser aller dans un propagandisme ridicule. Encore moins, le président de la centrale électorale, Dénis Kadima.

« En tout cas, s'il veut se chercher un porte-parole, ce ne serait pas du tout la personne de Mbusa Nyamwisi qui a du mal à sortir un mot et à pondre un texte durant toutes les réunions du Conseil des ministres auxquelles il a pris part depuis qu'il est au gouvernement », lâche un conseiller à la présidence de la République.
Lire aussi Il a chié sur le Rapport Mapping: Patrick de Saint Exupéry, un journaliste français au service de Paul Kagame?

De l’avis des observateurs, l’ancien rebelle autrefois à la merci du Rwanda puis de l’Ouganda et qui a été cité dans l’enquête de Congo hold-up, est, nul doute, l’un des Warriors les moins productifs.

Pour preuve, le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président en exercice de la Communauté économique des États d’Afrique centrale ( CEEAC), a gardé la confiance à Didier Mazenga, ancien ministre de l’Intégration régionale et actuel ministre du Tourisme, pour le suppléer dans ses bons offices sur la crise tchadienne, alors que l’exécutif congolais dispose d’un ministre d’Intégration régionale, qui puis est, auréolé d’un galon de ministre d’État !

Revient-il, en toute logique, à Mbusa Nyamwisi ou sa cellule de communication, c’est selon, de parcourir les réseaux sociaux pour réagir au nom de la CENI ou de l’Etat congolais face « aux fausses informations qui circulent sur la toile concernant la mission du Conseil consultatif électoral de la SADC?»
Pour reprendre un extrait de la fameuse mise au point qui dérive dans tous les sens.

Sincèrement, Mbusa Nyamwisi a manqué l’occasion de se taire. Sinon que la mise au point de sa cellcom dit « halte … à un possible report des élections ou une transition ».

Lire également Nouveau PCA de Total énergie marketing : Adolphe Onusumba rattrapé par son passif d’ex-chef de guerre et de violeur

Par quel mécanisme, même si les initiations au mysticisme Maï-maï font tabac dans les milieux politiques et commerciaux Nande, Antipas se mettrait-il aux antipodes de la CENI, quand Denis Kadima, de passage sur la télé francophone (TV5) a déclaré sans ambages qu’« un report des élections est un scénario possible ».

Réagissant sur la ténébreuse mise au point, un conseiller au ministère des Affaires étrangères, sous couvert d’anonymat, a dit regretter « un acte irrationnel, irréfléchi, témoignant le capharnaüm qui règne à l’Intégration régionale ».

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Annulation du projet migratoire entre le Rwanda et le Royaume-Uni: le redoutable lobbying du Dr Denis Mukwege à l’international

Londres a abandonné son projet controversé d’expulser des migrants vers le Rwanda, quelque…