Home Nation Nouveau PCA de Total énergie marketing : Adolphe Onusumba rattrapé par son passif d’ex-chef de guerre et de violeur

Nouveau PCA de Total énergie marketing : Adolphe Onusumba rattrapé par son passif d’ex-chef de guerre et de violeur

5 min read
0
2

Ancien rebelle ayant notamment dirigé le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), une rébellion soutenue par le Rwanda, avant d’être nommé vice-président de l’Assemblée de transition puis ministre de la Défense pour le compte de la même rébellion, Adolphe Onusumba vient d’être nommé président du Conseil d’administration de Total énergie marketing, par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Sa nomination n’enchante pas la société civile, qui y voit une entorse aux efforts de la restauration de la justice transitionnelle tant souhaitée.

Adolphe Onusumba n’est pas qu’un ancien rebelle. Ce médecin vétérinaire de formation a également été condamné en 2012, à une année de prison ferme et au paiement de 100 000 dollars américains pour viol sur mineure, au terme d’un procès en flagrance.

Le RCD Goma dont il a été président s’est rendu responsable de crimes de guerre, crimes contre l’humanité, actes de génocide et autres faits graves.

Lire aussi

Selon Raphaël Wakenga, coordinateur de l’Initiative congolaise pour la justice et la paix et coordinateur national de la Coalition congolaise pour la justice transitionnelle, cité par nos confrères de LaPrunelleRDC, la nomination du député national honoraire du territoire de Lodja à une haute fonction met en cause la volonté du président de la République de mettre en mouvement la justice transitionnelle.

Même sentiment de désolation de la part du Prix Nobel de la paix Denis Mukwege, fervent défenseur de la mise en place d’une justice transitionnelle en République démocratique du Congo.

Ce dernier a rappelé que le nom d’Adolphe Onusumba figure dans le rapport Mapping des Nations Unies parmi les ex- chefs de guerre responsables des crimes contre l’humanité.

« La poursuite de la politique qui accorde des promotions à des ex-chefs de guerre repris dans le rapport Mapping à l’exemple d’Onusumba illustre que le régime n’a aucune intention de mener des réformes visant à assainir les institutions et aggrave la crise politique et morale en RDC », a tweeté Dr Denis Mukwege.

Jean Perou Kabouira

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le nouveau vice-premier ministre de la Défense salue la bravoure des FARDC face au M23

Dans sa note d’information lors de la première réunion du Conseil des ministres, ten…