Home Politique Mbuji-Mayi : Les pourfendeurs de José Mpanda veulent gâcher la fête de la proclamation de la victoire de Fatshi

Mbuji-Mayi : Les pourfendeurs de José Mpanda veulent gâcher la fête de la proclamation de la victoire de Fatshi

5 min read
0
0

Alors que l’attention de tous les congolais est focalisée sur la CENI, qui va proclamer les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 20 décembre dernier ce dimanche 31 décembre, des acteurs politiques de Mbuji-Mayi ont choisi cette journée pour actionner un énième complot contre Me José Mpanda, candidat député national et provincial dans cette ville.

Dans un communiqué parvenu à alternance.cd, son directeur de campagne, Raphaël Kazadi Nduba, fait état de la manipulation d’un groupe d’associations sociales et socio-professionnelles recrutées pour discréditer le ministre de l’Agriculture.

Mission confiée à ces associations : organiser une manifestation au cours de laquelle elles vont vilipender José Mpanda, le jour de la publication des résultats de l’élection présidentielle remportée par Félix Tshisekedi au regard des tendances publiées par la CENI.

« La direction de campagne dénonce ce énième complot contre le digne fils du Kasaï oriental, Son Excellence José Mpanda Kabangu et met en garde quiconque se mettrait en déphasage de son honneur et de sa dignité. Dans un État de droit, chaque citoyen doit jouir de sa dignité et de son respect. Le temps de la campagne étant largement dépassé, le ministre José Mpanda Kabangu jouit d'une notoriété nationale et n'arrête pas d'être digne de respect », peut-on lire dans le communiqué signé ce samedi 30 décembre.

Raphaël Kazadi Nduba poursuit que la direction de campagne met en garde contre toutes formes d’intoxications, d’où qu’elles viennent et se réserve le droit de traduire en justice tous les auteurs d’une déclaration et acte désobligeants.

« José Mpanda est membre de l'Union sacrée et fidèle lieutenant de Félix Tshisekedi Tshilombo. Toute tentative de sabotage contre sa personne sera considérée comme outrage au gouvernement national », prévient-il.

Selon des informations récoltées sur place à Mbuji-Mayi, les détracteurs de José Mpanda auraient chargé un groupe d’associations socio-professionnelles de l’accuser lui et son parti politique, Congo Espoir, d’être de mèche avec les rebelles du M23.

Cette accusation interviendra après celles de « voleur » et d’être un pion de Moïse Katumbi faites contre le ministre de l’Agriculture pendant la campagne électorale.

La première accusation avait été balayée par le président de la République, Félix Tshisekedi, qui avait personnellement répondu que José Mpanda applique sa politique.

La deuxième a été rejetée par le concerné via sa direction de campagne, qui a expliqué que Mpanda n’a jamais rencontré Moïse Katumbi de toute sa vie.

Sans doute, les forces de l’ordre et les services de sécurité ne laisseront pas les pourfendeurs de José Mpanda faire rater aux habitants du chef-lieu de la province du Kasaï oriental la célébration de la réélection de Félix Tshisekedi, eux qui l’ont voté à près de 100% grâce entre autres au travail de terrain mené par le ministre de l’Agriculture.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…