Home Politique Kinshasa: Gecoco Mulumba appelé à solliciter l’IGF pour auditer la gestion de Gentiny Ngobila

Kinshasa: Gecoco Mulumba appelé à solliciter l’IGF pour auditer la gestion de Gentiny Ngobila

4 min read
0
0

Après le limogeage du gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, le vice-gouverneur Gérard Mulumba dit Gecoco Mulumba assume l’intérim. Il hérite d’une province dont la gestion a fortement été décriée ces dernières années. Pour mieux connaître la situation réelle des finances de la ville province de Kinshasa, Fils Mukoko, cadre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et président de l’Asbl Armée des bâtisseurs Tshisekedistes (ABT) le conseille utilement de faire recours à l’Inspection générale des finances (IGF).

Il lui a lancé cet appel au cours d’une conférence de presse tenue mardi 16 janvier 2024.

Pour le contexte, le gouverneur de Kinshasa fait partie des 82 candidats députés nationaux dont les suffrages ont été annulés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour fraude et tricherie. A la suite de la décision de la Centrale électorale, le vice-premier ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, Peter Kazadi, a limogé les gouverneurs et vice-gouverneur sanctionnés.

Le vice-gouverneur de Kinshasa a été logiquement désigné pour assurer l’intérim. Son ancien titulaire a saisi le Conseil d’Etat qui l’a débouté et est entré en rébellion contre la hiérarchie, en continuant de se rendre dans son bureau de l’hôtel de ville en tant que gouverneur.

Pour Fils Mukoko, en faisant un bras de fer avec le pouvoir, Ngobila se met une corde au coup.

Au gouverneur ai, il demande avec insistance de recourir à l’IGF pour avoir le coeur net sur ce qu’il a trouvé comme finances de la ville.

A ce propos, il faut dire que l’Inspection générale des finances, en tant que service d’audit supérieur du gouvernement, peut vérifier et contrôler toutes les opérations financières de l’État, des entités administratives décentralisées, des établissements publics et organismes paraétatiques ainsi que des organismes ou entreprises de toute nature bénéficiant du concours financier de l’Etat sous une forme de participation en capital, de subvention, de prêt, d’avance ou de garantie.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…