Home Economie Scandale financier : Joseph Kabila propriétaire d’un hôpital privé construit sur plus de 18 millions USD du trésor public

Scandale financier : Joseph Kabila propriétaire d’un hôpital privé construit sur plus de 18 millions USD du trésor public

7 min read
0
2

C’est le média d’informations en ligne Scooprdc.net qui a lancé l’alerte: Même loin du pouvoir et sans faire d’apparitions publiques, Joseph Kabila continuerait à bénéficier indûment de fonds publics. L’ancien chef de l’Etat est accusé d’être le propriétaire d’un hôpital privé construit avec l’argent de l’Etat congolais. Coût de la frappe comme on en était habitué durant les dix-huit ans de son règne : 18, 103 millions USD. On vous explique tout.

L’établissement hospitalier privé en question s’appelle « Espoir ». C’est un hôpital ultra moderne spécialisé en cancérologie avec une vocation affichée d’être le plus grand de la région. Il est en construction sur la parcelle située dans la commune de Lukuga, n°cadastral 10.664 dans la ville de Kalemie, chef-lieu de la province de Tanganyika.

Selon l’ONG dénommée Basket Fund, cette parcelle de 20 hectares est une propriété de Joseph Kabila qui en détient tous les titres de propriété.

Curieusement, le trésor public a déjà décaissé sur le compte de la Banque centrale du Congo(BCC) logé à First Bank, plus de 18 millions USD pour la construction (encore en cours ) de cet hôpital.

En effet, le certificat d’enregistrement de l’hôpital « Espoir » a été établi le 11 avril 2022. La Division provinciale de l’Urbanisme et habitat de Tanganyika ne reconnait pas avoir délivré un permis de construire au nom du propriétaire renseigné malheureusement sur le certificat.

"Or, les informations reçues, auprès de l’ASBL dénommée Basket Fund et confirmées par la province de Tanganyika affirment que le terrain ainsi que ledit hôpital dont les travaux de construction ont été lancées sous le mandat du gouverneur Zoé Kabila, appartiennent à l’Etat congolais. Malheureusement le titre foncier (certificat d’enregistrement en attache dans cet article) obtenu de la Division provinciale des Affaires foncières de Kalemie renseigne qu’il appartient à l’ancien président de la République", a écrit scooprc.net.

Il est inimaginable et intolérable qu’un citoyen, ancien chef de l’État soit-il, qui manque intentionnellement de la considération à la nation en ignorant volontairement tous les événements tant malheureux qu’heureux qui se passent au pays, se permette de se faire passer pour le plus malin des congolais, en se tapant un hôpital privé avec des fonds publics.

Le plus révoltant c’est que les 18 millions USD ont été sortis apres son départ du pouvoir.

Tenez: le numéro de compte 208001987889 USD appartenant à Fund VC, non autrement identifié, a bénéficié de la BCC via FBN la somme précitée à plusieurs tranches entre 2018 et 2020.

Plus grave, c’est le fait que c’est Zoé Kabila, jeune frère de l’ancien chef de l’État, alors gouverneur du Tanganyika, qui avait lancé les travaux de construction de l’hôpital « Espoir », en affirmant qu’il appartient à l’État. Grossier mensonge et, c’est à ce niveau que l’on comprend pourquoi certains politiques véreux se battent pour pistonner de membres de leurs familles.

Tous les Kabilistes interrogés refusent de réagir, les uns probablement par manque d’informations.

Quant aux services de communication autoproclamés de Joseph Kabila (ce dernier n’a jamais officiellement nommé un quelconque service de communication depuis son départ du palais de la nation), ils disent préparer une mise au point. On croise les doigts.

La société civile locale exige une enquête sérieuse et de poursuites judiciaires contre les responsables de ce scandale.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: La vérité sur l’objet de la mission du coordonnateur national du P-DDRCS à Kampala

C’est le journal Africa News qui a mis fin aux rumeurs répandues sur la toile ce lun…