Home Nation Contentieux des législatives nationales : Me Willy Wenga invite les justiciables à la vigilance face aux charlatans

Contentieux des législatives nationales : Me Willy Wenga invite les justiciables à la vigilance face aux charlatans

7 min read
0
0

Avocat au barreau de Kinshasa-Gombe, Me Willy Wenga Ilombe invite les justiciables aux contentieux des résultats provisoires des législatives nationales du 20 décembre 2023, à ne pas se laisser escroquer par des personnes malhonnêtes qui pourront leur soutirer de l’argent avec de fausses promesses de corruption. Il note qu’avec le système de la chambre unique instauré par le président de la Cour constitutionnelle, il est quasi-impossible d’obtenir un siège par la corruption. Il met en même temps en garde les malfrats, qui seraient tentés d’utiliser abusivement les noms des juges de la Haute cour pour se faire de l’argent auprès de justiciables.

C’est ce lundi 26 février que l’instruction des dossiers relatifs aux contentieux des résultats provisoires des législatives nationales se clôture. L’étape suivante sera sans nul doute, la délibération et le prononcé des arrêts circonscription par circonscription, avant celle de la proclamation des résultats définitifs.

Véritable référence en matière de contentieux électoraux, Me Willy Wenga Ilombe prévient les justiciables contre la corruption et autres formes de fraude qui entacheraient cet ultime arbitrage.

Selon ce juriste, lutter contre la corruption dans les milieux judiciaires est un combat acharné, un combat de chaque jour.

Il relève qu’à voir les choses, c’est comme si le président de la Cour constitutionnelle a blindé la Haute cour contre la corruption, en faisant, contrairement aux contentieux précédents, que les audiences s’organisent en termes des chambres uniques.

"Donc tous les dossiers qui se sont passés devant la Cour Constitutionnelle ont été instruits par une chambre unique, c'est-à-dire la Chambre réunie, ce qui fait qu'avec le nombre de tous les juges de la Cour Constitutionnelle, les tentatives de corruption sont réduites. Comment vous allez corrompre 9 juges au même moment pour espérer avoir gain de cause?", s'interroge Me Willy Wenga.

Il a poursuivi son analyse en ces termes:

"En matière de corruption dans les milieux judiciaires, ce ne sont pas seulement les juges qui sont corrompus ou qui sont acteurs, mais c'est beaucoup plus les justiciables qui, à tout pris, veulent gagner leur procès et surtout être confirmés alors qu'ils n'ont, peut-être pas gagné leur élection. Nombreux sont ceux qui vont se faire escroquer par des personnes qui se diront proches du président de la Cour constitutionnelle ou qu'ils viennent au nom de tel juge ou tel autre. À ce jour, il est impossible de corrompre les juges dès lors que la machine est tellement compliquée, à tel point que les corruptions ordinaires qu'on a toujours décriées semblent être difficiles au stade où nous sommes".

Éviter les accusations gratuites

Conscient des enjeux et par expérience d’avoir défendu les requérants aux contentieux électoraux de toutes les législatives nationales, Me Willy Wenga Ilombe met en garde les requérants qui se livreraient à des accusations gratuites après leurs échecs en essayant de ternir l’image de la Haute cour.

"Est-il vrai que les gens peuvent demain ou après-demain, après avoir échoué, dire qu'ils ont échoué parce que la Cour a été corrompue. Il faut retenir qu'on ne gagne pas tous les temps et on échoue pas tous les jours. Mais il faut éviter de se faire escroquer en voulant chercher à tout prix à gagner le procès", fait-il remarquer.

Et de renchérir que:

 "Le président de la Cour constitutionnelle n'a envoyé personne et n'a rien demandé à qui que ce soit. Ce sont peut-être les justiciables eux-mêmes qui vont à tout prix, avec des va et viens au niveau de la Cour constitutionnelle, solliciter à atteindre ou à voir telle ou telle autre autorité. Mais je pense que les précautions à prendre c'est faire confiance en la Cour et d'attendre les résultats définitifs".

JPK

LIRE AUSSI Vient de paraitre : Me Willy Wenga largue un nouvel ouvrage, « Aide-mémoire pour les Contentieux des résultats électoraux »

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le Syeco plaide auprès de Judith Suminwa pour la bonne gouvernance des fonds alloués à l’EPST

La première ministre, Judith Suminwa Tuluka, poursuit ses consultants en vue de la formati…