Home Politique RDC-Rwanda: L’UE insiste sur un dialogue inclusif

RDC-Rwanda: L’UE insiste sur un dialogue inclusif

5 min read
0
0

Alors que les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et la coalition RDF/M23 renforcent leurs positions sur différentes lignes de front dans l’est de la RDC, l’Union européenne est de nouveau montée au créneau pour appeler à une désescalade de la violence. Dans une déclaration faite ce lundi 4 mars 2024, la Haute représentante de l’UE a déploré l’aggravation de la situation humanitaire dans les zones touchées par la guerre.

Pour l’Union européenne, le renforcement militaire ainsi que l’utilisation de missiles aériens et de drones terrestres avancés constituent une escalade inquiétante qui met en danger la situation, en particulier autour de Sake et de Goma.

"L’UE réaffirme son soutien indéfectible aux processus de Luanda et de Nairobi. Il n’y a pas de solution militaire à cette crise, seulement une solution politique : cela doit être atteint à travers un dialogue inclusif entre la RDC et le Rwanda pour s’attaquer aux causes profondes du conflit, visant à mettre en œuvre les décisions prises dans le cadre des initiatives régionales de paix et à assurer le respect de la souveraineté, de l’unité et de l’intégrité territoriale de tous les pays de la région. Les feuilles de route existantes doivent être mises en œuvre; les mécanismes de vérification existants doivent être réactivés", a déclaré la Haute représentante de l'Union européenne.

Elle a poursuivi que « l’UE condamne la dernière offensive du M23 et réitère sa ferme condamnation des actions des groupes armés dans l’est de la RDC ».

Des groupes armés qui, a-t-elle précisé, « doivent cesser toutes les hostilités, se retirer des zones qu’ils occupent et désarmer conformément aux décisions prises dans le cadre des processus de Luanda et de Nairobi ».

Le Rwanda appelé à mettre fin à sa présence militaire en RDC

Comme lors de leur précédente déclaration, les européens appellent tous les États à cesser tout soutien aux groupes armés.

"L’UE condamne en particulier le soutien du Rwanda au M23 et sa présence militaire sur le territoire congolais, a-t-on renchéri dans la déclaration de ce lundi. Il demande instamment au Rwanda de retirer immédiatement tout son personnel militaire de la RDC et de mettre fin à tout soutien et à toute coopération avec le M23. Il exhorte vivement la RDC et tous les acteurs régionaux à mettre fin à tout soutien et à toute coopération avec les FDLR, qui ont leurs racines dans le génocide contre les Tutsis, et tout autre groupe armé".

L’UE condamne par ailleurs, les récentes attaques ainsi que « la désinformation visant certaines ambassades de l’UE et la MONUSCO», soulignant la responsabilité juridique de tous les États de « protéger la sécurité des citoyens étrangers, ainsi que du personnel et des biens des missions diplomatiques ».

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le Syeco plaide auprès de Judith Suminwa pour la bonne gouvernance des fonds alloués à l’EPST

La première ministre, Judith Suminwa Tuluka, poursuit ses consultants en vue de la formati…