Home Politique RDC: le casting des Kinois pour le « gouvernement de compétence professionnelle » de Judith Suminwa

RDC: le casting des Kinois pour le « gouvernement de compétence professionnelle » de Judith Suminwa

9 min read
0
0

Le président Félix Tshisekedi a nommé, lundi 1 er avril 2024, Judith Suminwa Tuluka au poste de premier ministre. La nomination de l’ex-ministre d’État au plan à la tête du gouvernement est soutenue par des habitants de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, qui lui filent quelques noms à nommer dans
son équipe gouvernementale en guise de garantie de la réussite de celle-ci.

Première femme à devenir cheffe du gouvernement en RDC, Judith Suminwa Tuluka sait que les congolais attendent beaucoup d’elle.

Elle sait que les priorités du gouvernement sont à ce jour là sécurité, les infrastructures et le social. Concrètement, les congolais ont besoin notamment d’une amélioration de leurs conditions socio-économiques, qui passe par la stabilité du taux de change, le paiement régulier des salaires des fonctionnaires et agents de l’État et surtout la restauration de la sécurité dans l’Est du pays.

Consciente de ces défis et d’autres, la première ministre s’est engagée, aussitôt sa nomination annoncée sur les antennes de la RTNC, à mettre en place une équipe gouvernementale de compétence professionnelle.

« Donc, mon gouvernement sera appelé « le gouvernement de compétence professionnelle ». Mes premiers combats : le taux du dollar, la paix durable dans l’Est, le social… », a-t-elle déclaré.

Du lourd comme gage de réussite

La prenant aux mots, les Kinois soufflent à la première ministre quelques noms des ministrables qui répondent à son critérium ci-haut repris. Ceux qui se sont exprimés au micro de alternance.cd proposent par exemple aux ministères de l’Economie, des Finances, du Portefeuille et du Budget, les noms de Daniel Mukoko que la cheffe du gouvernement connait très bien pour avoir été sa conseillère au ministère du Budget ; Matata Ponyo, considéré comme le meilleur premier ministre de l’histoire de la RDC de par son bilan ; Noël Tshiani dont les analyses économiques semblent faire l’unanimité dans les rangs des économies; Adolphe Muzito, un autre économiste et ancien premier ministre au bilan respectable et Kabedi Malangu, actuelle gouverneure de la Banque centrale du Congo.

A la Défense, les Kinois suggèrent à Judith Suminwa de nommer deux généraux retraités (titulaire et vice-ministre), qui ont gagné des guerres et qui ont été véritablement formés comme il faut.

Léopards foot : Tout ça pour ça ?

A l’Intérieur et sécurité, elle est appelée à nommer une personnalité qui maîtrise non seulement la politique, mais rodé dans les rouages de la sécurité. Bref, un flic.

"Si elle veut que le ministère des Sports cesse de fonctionner comme le ministère du football et que la participation de la RDC à des compétitions régionales et internationales cesse d'être synonyme de scandales financiers, la première ministre agirait dans le sens de sa promesse de mettre en place un gouvernement de compétence professionnelle, en nommant une personne à l'expérience et expérience indiscutable tels que Barthélémy Okito, ancien secrétaire général aux Sports, aujourd'hui secrétaire général émérite et Kitenge Kikumba, manager général du TP Mazembe. Plus expérimentés que ces deux monuments des Sports en RDC est rare à trouver", a déclaré un ancien conseiller au ministère des Sports et loisirs.

A la Culture et arts, les noms de Koffi Olomide, Nyoka Longo ou d’un enseignant de l’Institut national des arts (INA) ou encore d’un comédien est souhaité.

A la question de savoir quels sont les ministres actuels qu’ils souhaiteraient voir dans la prochaine équipe gouvernementale, les Kinois interviewés ont cité notamment Jean-Pierre Lihau de la Fonction publique, Julien Paluku de l’Industrie, José Mpanda de l’Agriculture, Guy Loando de l’Aménagement du territoire, Adèle Kayinda du Portefeuille et Eve Bazaiba de l’Environnement.

La responsabilité de Fatshi

D’autres personnalités dont les noms ont été cités plusieurs fois pendant ce reportage sont Jacquemin Shabani, François Mwamba, Bahati Lukwebo, Maurice Tshikuya, Prince Epenge, Guylain Nyembo, Billy Kambale et Lambert Mende.

Toutefois, les Kinois interrogés s’accordent sur le fait s’il veut que sa première ministre obtienne des bons résultats en réalisant sa vision, le président de la République devrait la laisser mains libres pour choisir ses ministres sur base du critérium qui, privilégie la compétence et l’expérience comme voulu par elle.

Énième conflit entre Warriors: Encore une gaffe signée Muhindo Nzangi!

Dans ce domaine, Tshisekedi est encouragé à laisser Suminwa s’inspirer de la célèbre maxime de feu Antoine Gizenga, « Yandi ve » dans le choix de ses ministres.

A cet effet, les chefs des regroupements et partis politiques devront adapter les profils de leurs candidats au gouvernement aux exigences de la première ministre.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le Syeco plaide auprès de Judith Suminwa pour la bonne gouvernance des fonds alloués à l’EPST

La première ministre, Judith Suminwa Tuluka, poursuit ses consultants en vue de la formati…