Home Nation Flèches empoisonnées contre l’IGF: Luzolo Bambi et la LICOCO font front autour de Jules Alingete

Flèches empoisonnées contre l’IGF: Luzolo Bambi et la LICOCO font front autour de Jules Alingete

9 min read
0
0

L’inspecteur général des finances, chef de service, Jules Alingete, a reçu, mercredi 10 avril 2024, le professeur Luzolo Bambi, ancien ministre de la Justice et ancien conseiller spécial du chef de l’Etat en charge de la lutte contre la corruption et le président de la Ligue congolaise contre la corruption (LICOCO), Ernest Mpararo. Ces deux figure de proue de la lutte contre la corruption en République démocratique du Congo ont exprimé au patron de l’Inspection générale des finances (IGF) leur admiration pour le travail que son institution abbat et l’ont assuré de leur soutien face à la campagne de diabolisation dont il est victime actuellement.

C’était une rencontre entre trois sommités de la lutte contre les antivaleurs en RDC. D’un côté, le professeur Luzolo Bambi, l’un des pionniers du secteur, accompagné du président de la LICOCO, et de l’autre côté, le super flic financier national.

Ce dernier, comme on le sait, essuie depuis quelques jours des attaques visiblement commanditées par de prédateurs financiers.

Pour avoir fait face aux attaques similaires à l’époque où il conseillait l’ancien président Joseph Kabila en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, Luzolo Bambi est allé réconforter publiquement Jules Alingete.

«J’ai observé le combat de l’IGF-CS{inspecteur général des finances, chef de service} que nous avons soutenu depuis le début, qui a concrétisé la volonté du président de la République de lutter contre la corruption mais surtout de lutter comme jamais auparavant contre les détournements des deniers publics avec les résultats que nous connaissons tous. J’ai été très touché de constater depuis un moment les tirs croisés contre lui, contre sa personne, par devoir de citoyen et en tant que compagnon de la lutte contre la corruption, je ne pouvais pas rester indifférent face à ce comportement. Raison de ma présence aujourd’hui à l’IGF pour le soutenir publiquement, avec ce grand travail de pionnier dans cette lutte qu’il est en train d’abattre et dont les résultats sont connus de tous », a déclaré Luzolo Bambi.

Dans le même ordre d’idée le président de la Licoco a soutenu qu’en tant que membre de la société civile, il était judicieux qu’il exprime son soutien indéfectible en la lutte que mène l’IGF, étant donné que sa structure travaille en synergie avec celle-ci, en menant des actions de contrôle citoyen et étatique.

« En tant que société civile, nous avons un partenariat avec l’IGF. Et lorsque l’un des partenaires est attaqué, nous devons le soutenir, étant donné qu’il exécute et réalise les désirs des citoyens qui veulent à ce que la corruption puisse être combattue", a expliqué Ernest Mpararo.

Il a poursuivi que:

"Malheureusement, nous constatons effectivement qu’il y’a des tirs croisés, des attaques sans preuves qui sont dirigées contre un de nos partenaires et cela ne nous laisse pas indifférent. C’est pour ça que nous sommes venus le réconforter pour effectivement aussi étudier comment nous pouvons répondre à ces attaques ».

La réaction foudroyante de Jules Alingete

En réaction, Jules Alingete a tenu à rassurer ses hôtes que loin de se décourager , il va répondre à toutes les provocations des prédateurs financiers par une intensification des actions de l’IGF

«Je suis honoré de recevoir la visite de 2 hôtes. Vous savez que le professeur Luzolo Bambi Lesa, qui est l’un des pionniers de la lutte contre la corruption dans notre pays, est venu nous encourager pour le travail que nous sommes en train de faire et aussi nous demander de tenir bon parce que lui-même a une très longue expérience en la matière. Il a vécu des attaques, oppressions plus grandes et virulentes que celles que l’IGF est en train de vivre. Et le président de la LICOCO, venu dans le même ordre d’idée pour un appui de la société civile engagée dans la lutte contre la corruption, affirme que la société civile est de cœur avec nous et nous demande de continuer ce travail qui s’inscrit dans un partenariat. C’est dans ce cadre là que nous arrêtons beaucoup des stratégies dans la lutte contre la corruption », a soutenu, ému, Jules Alingete.

Pour le contexte, la visite de Luzolo Bambi et Ernest Mpararo intervient au moment où une pseudo enquête fait des allégations infondées sur l’inspecteur général des finances, chef de service, sur base des faux documents ramassés sur les réseaux sociaux.

Pami Halele

Freddy Matungulu: Le parcours d’un grand homme taillé sur mesure pour des grandes responsabilités(portrait)
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…