Home Monde Climat: She Okitundu préconise la création d’un «cartel environnemental » Brésil-RDC-Indonésie

Climat: She Okitundu préconise la création d’un «cartel environnemental » Brésil-RDC-Indonésie

4 min read
0
0

Le président du Parti social-démocrate vert (PSDV) loue le projet de la convocation d’un sommet des chefs d’État de la République démocratique du Congo, du Brésil et de l’Indonésie, en Amazonie, autour de la question du climat. Le sénateur Léonard She Okitundu propose au président congolais, Félix Tshisekedi, de suggérer à ses homologues brésilien et indonésien de constituer un bloc pour sauver la planète.

Le bassin du Congo et l’Amazonie constituent deux poumons de la planète, auxquels on associe le Borneo en Indonésie.

A la tête d’un parti politique à vocation écologique évidente, Léonard She Okitundu estime que face à l’inaction climatique des pays gros pollueurs de l’atmosphère, la RDC, leader du bassin du Congo, le plus grand capteur de CO2 du monde, doit s’inscrire, pour la défense de ses intérêts, dans une approche stratégique.

Cette approche consiste notamment en la création d’un « cartel environnemental trilatéral stratégique ».

Léonard She Okitundu affirme avoir contribué activement, durant son passage au ministère des Affaires étrangères, à l’éclosion de l’initiative constitutive dudit cartel environnemental trilatérale stratégique.

Le Brésil, l’Indonésie et la République démocratique du Congo avaient officiellement lancé un partenariat, en novembre 2022, en marge de la Cop 27, en Égypte, pour travailler sur la préservation de leurs vastes forêts tropicales, menacées par l’exploitation et l’agriculture, dans le cadre de la recherche de solutions climatiques.

« Les représentants d’Indonésie, du Brésil et de la RDCongo ont annoncé une coopération sur la forêt tropicale et une action climatique en marge de la COP27 en Egypte le 7 novembre et ont signé un communiqué commun aujourd’hui », avait indiqué dans un communiqué le ministre indonésien des Affaires maritimes et des investissements, Binsar Pandjaitan.

A travers cet accord, les trois pays appellent à leur indemnisation par la communauté internationale pour la réduction de la déforestation, en se concentrant sur des sujets communs tels que le financement climat et le prix de la tonne de carbone sur le marché des crédits carbone.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: OLPA plaide pour l’acquittement du journaliste Blaise Mabala, détenu depuis 152 jours

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), ONG de défense et de promotio…