Home Politique Lâché par Félix Tshisekedi, interdit de quitter le pays et ses comptes bancaires gelés: triste fin pour Nicolas Kazadi

Lâché par Félix Tshisekedi, interdit de quitter le pays et ses comptes bancaires gelés: triste fin pour Nicolas Kazadi

6 min read
0
0

Le ministre des Finances est sur une très mauvaise pente. Interdit de quitter Kinshasa et le pays, gel de ses comptes bancaires, demande de levée de ses immunités, Nicolas Kazadi, est un homme en très grande difficulté. Sur le plan politique, il ne peut plus compter sur le soutien du président Félix Tshisekedi.

Le procureur général près la Cour de cassation, Firmin Mvonde a sollicité du bureau de l’Assemblée nationale, la levée de ses immunités. Celui qui espérait être dauphin du président Félix Tshisekedi en 2028 est vomi par ce dernier.

En effet, le chef de l’État aurait, selon Africa Intelligence, encouragé la justice à continuer ses investigations et son travail au sujet des soupçons de surfacturation de quelques contrats visant Nicolas Kazadi.

Entre temps, le parquet général près la Cour de cassation a adressé, fin avril dernier, une réquisition à toutes les banques afin d’inventorier les comptes ouverts au nom de Nicolas Kazadi et de «procéder au gel desdits comptes jusqu’à nouvel ordre ».

Dans son réquisitoire adressé au Bureau de l’Assemblée nationale, le PG près la Cour de cassation a estimé qu’au regard des faits dont ils sont soupçonnés, Nicolas Kazadi et son collègue ministre d’État au Développement rural, François Rubota, doivent être entendus pour donner leur version des faits.

«Ayant relevé que le coût retenu dans le contrat précité{ celui des stations d’eau} pour l’installation des forages était très élevé, monsieur le Ministre des Finances Nicolas Kazadi invitera le ministre du Développement Rural, monsieur François Rubota Masumbuko, à négocier avec le consortium pour revoir à la baisse ledit coût», explique le maître de l’action publique.

Il poursuit que : «A la suite des négociations intervenues entre monsieur Mike Kasenga Mulenga et monsieur François Rubota Masumbuko, ministre d’Etat au Développement rural, le consortium s’est engagé à augmenter le nombre des stations d’eau de 340 et de porter ainsi le total des unités à installer à 1340 sans diminuer le coût initial du contrat. Bien qu’ayant constaté la surfacturation des forages, après les négociations susvantées, monsieur le ministre des Finances Nicolas Kazadi a reconnu, au cours du briefing de presse tenu par le Ministre de la Communication et Médias le mercredi 24 avril 2024, avoir payé la somme de 71.000.000 USD pour l’installation de 241 stations d’eau, soit 294.605,8 USD par forage, apparemment en l’absence de tout élément d’évaluation technique pouvant lui permettre de connaitre le coût réel de chaque station d’eau».

Et au PG Firmin Mvonde de renchérir : «En outre, il se dégage des déclarations faites par les syndicalistes du ministère du Développement rural qu’à ce jour 32 stations d’eau seulement ont été construites et inaugurées, et non 302 stations d’eau comme l’a affirmé le sieur Mike Kasenga Mulenga qui, du reste, a reconnu avoir déjà perçu la somme de 71.000.000 USD du Gouvernement congolais».

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le nouveau vice-premier ministre de la Défense salue la bravoure des FARDC face au M23

Dans sa note d’information lors de la première réunion du Conseil des ministres, ten…