Home Société Kinshasa: 5 mois après la visite de deux ministres, pas un moindre début du démontage du pont Kabasele situé sur l’avenue Flambeau

Kinshasa: 5 mois après la visite de deux ministres, pas un moindre début du démontage du pont Kabasele situé sur l’avenue Flambeau

5 min read
0
0
fardc 1 min

1er mai 2022-4 octobre 2022, cela fait exactement cinq mois et 3 jours depuis la visite du pont-rail « Kabasele » situé sur l’avenue Flambeau dans la commune de Barumbu par le Ministre d’Etat, Ministre des Infrastructures et Travaux publics, Alexis Gisaro et le Ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Chérubin Okende. Ils avaient à l’occasion, promis de démonter ce pont qui représente un danger permanent pour les usagers de cette route, l’une des plus fréquentes pour rejoindre le centre-ville de Kinshasa.

Les usagers de l’avenue Flambeau sur son tronçon compris entre Bon Marché et la Place du 30 juin (ex Place de la Gare Centrale) sont conscients du danger auquel ils s’exposent en passant en dessous du pont « Kabasele ».

Certains d’entre eux avaient lancé des messages d’alerte aux autorités, qui ont fini par s’y intéresser.

C’est dans ce contexte que le Ministre d’Etat en charge des ITP et son collègue des Transports avaient effectué une visite du lieu pour s’imprégner de la situation.

Après avoir observé minutieusement cet ouvrage, ils avaient conclu qu’il fallait le démonter urgemment pour éviter un drame, surtout que lors des embouteillages fréquents sur l’avenue Flambeau, des véhicules stationnent en dessous de ce pont délabré.

Lire aussi Kinshasa : Fatshi a besoin d’un bilan, Ngobila lui présente un parti politique

« Même s’il est vrai que ça fait un bon bout de temps que le train ne passe plus ici, mais aujourd’hui il (ce pont) constitue une menace, un danger pour les usagers de la route. C’est pourquoi nous avons estimé nécessaire de venir ici et de prendre de mesures qui s’imposent. Nous sommes en concertation avec mon collègue des Transports. Et, la première mesure qui s’impose à nous, c’est que parer au plus pressé en sécurisant notre population. Et pour cela, il faut absolument que ce point soit démonté », avait déclaré Alexis Gisaro.

De son côté, Chérubin Okende avait annoncé que l’Agence Congolaise des Grands Travaux et à l’OVD « sont à pied d’œuvre pour nous proposer un schéma qui certainement, sera un schéma qui allège la circulation » dans la ville de Kinshasa.

Depuis, c’est le silence radio du côté de ces deux membres du gouvernement et, le pont Kabasele représente toujours un danger permanent pour les usagers de l’avenue Flambeau.

Junior Lomanga

PUBLICITÉ