Home Politique Élection des Gouverneurs : Les raisons qui crédibilisent la candidature de Cécile Edungu au Sankuru

Élection des Gouverneurs : Les raisons qui crédibilisent la candidature de Cécile Edungu au Sankuru

11 min read
0
0

Le 6 mai prochain, les députés provinciaux des quatorze des vingt-six provinces de la RDC vont élire des nouveaux gouverneurs et/ou Vice-gouverneurs. A huit jours de ce scrutin, le débat sur l’influence d’anciens caciques du système Kabila refait surface dans la province du Sankuru. Les élus provinciaux vont devoir choisir entre des candidats parainés, soutenus ou affiliés aux anciens barons du Front Commun pour le Congo (FCC), des novices qui voudraient rééditer l’exploit réalisé par Joseph Stéphane Mukumadi et des candidats qui incarnent réellement le changement tant souhaité. Candidate indépendante, Cécile Edungu figure dans la dernière catégorie.

Ils sont treize dont trois femmes, positionnés sur la ligne de départ de la course au gouvernorat du Sankuru. Ils seront départagés par les députés provinciaux, qui avaient refusé d’investir le gouvernement provincial de l’ancien gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi.

Pour les uns, ce dernier n’inspirait pas confiance et ne maitrisait pas les enjeux politiques et sociaux de la province qu’il dirigeait. Pour les autres, il dérangeait les intérêts d’anciens dignitaires de la Kabilie d’une part, et des exploitants clandestins des minerais de la province dont certains avaient de liens avec les politiques, d’autre part. A chacun son opinion.

Mieux tourner la page Mukumadi

C’est la même Assemblée qui est sollicitée pour élire le nouveau gouverneur, qui aura la mission de diriger la province, théoriquement durant une année et demi. Il aura entre autres tâches, de mettre en place une administration digne de ce nom, afin de gouverner réellement le Sankuru, après deux ans et demi d’essais-erreurs de l’ex-gouverneur Mukumadi.

Parmi les prétendants, se trouve notamment le candidat de l’UDPS, Norbert Yamba Yamba, l’UNC Bernadette Akuka Kalonda, les Indépendants Tharcisse Loseke Nembalemba, Jules Lodi et Cécile Edungu.

Le premier, bien que porté par le parti présidentiel, risque de regretter sa proximité avec le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, Daniel Aselo dont les rapports avec l’Assemblée provinciale du Sankuru sont tendus.

Aussi, une éventuelle victoire de Norbert Yamba Yamba pourrait donner lieu à des règlements de compte, qui pourraient mettre sérieusement en mal la légère paix sociale au Sankuru.

Ce, surtout que celui qui crie partout qu’il est un expert en développement et qu’à ce titre il détiendrait les clés du développement du Sankuru, n’a pas la réputation d’entretenir des bons rapports avec la quasi-totalité des politiques de la province qu’il ambitionne de diriger.

Remettre le Sankuru à la Kabilie ?

De son côté, Bernadette Akuka Kalonda rêvet debout, presque tous les analystes estimant que les députés provinciaux du Sankuru ne sont pas prêts à offrir le gouvernorat gratuitement à l’UNC de Vital Kamerhe, qui précise-t-on, n’a pas réussi à avoir même un seul député tant national que provincial sur toute l’étendue de la province.

Quant à Jules Lodi, Albert Elonge et Dieudonné Nsanse, suspectés d’être soutenus par d’anciens caciques du FCC, d’aucuns pensent que l’élection de l’un d’entre eux serait synonyme de la reprise du contrôle du Sankuru par le camp politique de Joseph Kabila. Imaginez les conséquences d’un tel scénario.

Vers une rude bataille entre Cécile Edungu et Tharcisse Loseke

Tharcisse Loseke Nembalemba et Cécile Edungu se positionnent donc comme les deux candidats crédibles et sérieux. Seulement, on a de quoi se demander, si le Chef de l’État Félix Tshisekedi pourra signer facilement l’Ordonnance portant investiture de Tharcisse Loseke Nembalemba comme gouverneur, s’il obtient la confiance des députés provinciaux. La faute au parcours politique de l’ancien vice-ministre des Finances.

Ces éléments pris en compte, Cécile Edungu se positionne comme la candidate qui inspire confiance et qui est en mesure, si elle se fait élire, d’unifier toutes les sensibilités autour d’un projet commun de construction et du développement du Sankuru.

D’ailleurs, contrairement à certains de ses concurrents, qui n’ont du Sankuru que leurs noms( certains candidats ne savent pas situer le Sankuru sur la carte de la RDC), l’ancienne ministre provinciale de l’intérieur fait partie des rares femmes à avoir parcouru le Sankuru par motos et d’autres moyens de transport utilisés localement pour s’imprégner des réalités de la population. A l’époque, elle n’avait pas encore l’ambition d’être gouverneure.

Bien plus, celle qui œuvre depuis plusieurs années dans le domaine social à travers des associations connues sur les plans international et national n’est pas une inconnue pour les députés provinciaux du Sankuru. Pour rappel, 18 élus provinciaux auraient glissé son nom au Chef de l’État dans un mémorandum, pour succéder à Joseph Stéphane Mukumadi.

C’est dire que la bataille sera rude entre Cécile Edungu et Tharcisse Loseke Nembalemba, Norbert Yamba étant presque disqualifié à cause de sa proximité avec le très conflictuel VPM de l’intérieur, Daniel Aselo.

JPK

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Santé: Cécile Edungu veut déployer  les « Collines de Selembao de Kinshasa » au Sankuru

Santé maternelle et infantile : Les solution innovantes de Cécile Edungu

Course au gouvernorat du Sankuru : N’ajoutons pas l’insulte à l’injure (Tribune d’Alfred Mote)

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le combat de dignité du Dr Denis Mukwege en faveur de la femme congolaise à travers la réparation de la fistule et du prolapsus dans des villages enclavés

Dans les contrées reculées et les villages isolés de la République démocratique du Congo, …