Home Sécurité Alerte : Les violences de Kwamouth se rapprochent de Bandundu-ville dans la province voisine du Kwilu

Alerte : Les violences de Kwamouth se rapprochent de Bandundu-ville dans la province voisine du Kwilu

6 min read
0
1
fardc 1 min

Le conflit interethnique Teke-Yaka qui fait rage dans le territoire de Kwamouth, dans la province du Mai-Ndombe, a des lourdes répercussions dans les provinces voisines dont celle du Kwilu. Déjà, des milliers de déplacés ont trouvé refuge à Bandundu-ville.

Redoutant l’effet de contagion sur l’économie et la paix sociale, l’Assemblée provinciale du Kwilu alerte sur le rapprochement des violences du chef-lieu de cette province, Bandundu-ville.

Dans une déclaration faite ce jeudi 8 septembre, le président de cet organe délibérant, Makongo Kangantima a lancé une sonnette d’alarme sur les risques de la généralisation des violences dans la région.

Il a indiqué que les « violences semblent se localiser entre Masia-mbio à 125 Km du chef-lieu de la province du Kwilu et Camp Banku, à seulement et Camp Banku, à seulement 25 Km de la ville de Bandundu .»

Il a fait remarquer que « non seulement le trafic sur le tronçon routier Mongata-Bandundu est arrêté à la suite de l’insécurité grandissante créée par ce conflit fratricide, mais aussi un afflux de réfugiés arrivent au Kwilu, avec grand risque d’acceuillir des indésirables qui, demain, pourraient menacer la paix sociale dans notre province .»

Le gouvernement appelé à dépêcher une force de dissuasion

A en croire le Président de l’Assemblée provinciale du Kwilu, « les quelques éléments FARDC envoyés en renfort sur RN17 à partir de la province du Kwilu ne sont pas encore arrivés à maîtriser les ardeurs des assaillants

D’après des sources concordantes contactées par Radio Okapi, des assaillants armés, identifiés comme appartenant à l’une des tribu en conflit, ont érigé des barrières sur la route qui sépare la ville de Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu et le village Mongata dans la province de Maï-Ndombe et procédé à un contrôle systématique des pièces d’identité des passants à la recherche de personnes de la tribu opposée. C’est là, précise la radio onusienne, qu’ils auraient tués cinq personnes.

Lire aussi Folle violence à Lodja: Le Député national Alexis Luwundji sollicite la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire

Devant cette situation, l’Assemblée provinciale du Kwilu invite le Gouvernement central à « dépêcher dans les points chauds du territoire de Kwamouth une force pour dissuader les assaillants qui ne veulent pas cesser les hostilités et procéder au ratissage le long et dans les environs de la RN17 .»

Elle préconise, par ailleurs, l’organisation des forums de réconciliation entre les deux frères ennemis et des enquêtes sérieuses pour « découvrir une probable main noire qui instrumentaliserait ces deux peuples .»

Au gouvernement provincial du Kwilu, il est recommandé « de mieux organiser la prise en charge des déplacés de Kwamouth en vérifiant l’identité des déplacés afin de démasquer les indésirables .»

A la population de Bandundu-ville et des environs, l’Assemblée provinciale du Kwilu demande de « dénoncer auprès des autorités, tous les suspects trouvés dans les quartiers et dans les villages environnants tant dans la province du Kwilu que celle du Mai-Ndombe voisine .»

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Encadrement des recettes et dépenses de l’État: Félix Tshisekedi instruit Judith Suminwa de se servir utilement des recommandations de l’IGF

Près d’un mois après la fin des missions d’encadrement dans les entreprises et…