Home Politique Enrôlement des électeurs : Les agents de la CENI broient du noir

Enrôlement des électeurs : Les agents de la CENI broient du noir

3 min read
0
0

Le cœur du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima, semble être aussi noir et flou que la photo des électeurs sur la nouvelle carte d’électeur. Si ce n’était pas le cas, il ne laisserait pas crever les agents engagés à l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs à Kinshasa et dans les autres provinces de la première aire opérationnelle.

Incroyable mais vrai, tous les membres des Centres d’inscription (MCI), notamment les opérateurs de saisi(OPS) et les présidents de centres d’identification ou chefs de centre (PCI), de l’aire opérationnelle 1 n’ont rien touché jusqu’à ce jour.

Pourtant, ils devaient toucher au moins un tiers de leurs rémunérations respectives selon les termes du F13, du code du contrat qui le lie à la CENI.

D’après les informations parvenues à alternance.cd, la CENI ne donnerait ni à manger ni à boire, encore moins les frais de transport à ces agents qui travaillent chaque jour du matin au soir.

Lire aussi Entre stupeur et peur des «extrémistes», André Kimbuta suspend la campagne électorale à Kinshasa

Autant dire qu’un chef de centre doit par exemple puiser dans ses économies (s’il en a ) ou s’endetter pour payer le transport durant trente jours de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs pour rembourser après paiement de ses 300 USD à la fin de l’opération.

Toutefois, les contrôleurs technique territoriaux (CTT) affirment avoir perçu 60 USD au titre de frais de transport et attendent la fin de l’opération pour toucher les 500 USD de rémunération.

Certains contrôleurs techniques provinciaux (CTPRO), ont de leur part perçu 750 USD.

N’ayant donc rien à manger et de quoi se rafraîchir, certains MCI rationnent les électeurs.

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…