Home Politique Propos racistes de Bussa et Budimbu : L’insuffisante désapprobation de Félix Tshisekedi

Propos racistes de Bussa et Budimbu : L’insuffisante désapprobation de Félix Tshisekedi

4 min read
0
0

Selon le journaliste Stanis Bujakera, le chef de l’Etat a désapprouvé, en conseil des ministres de ce vendredi 13 janvier 2023, les propos racistes des ministres du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa et des Hydrocarbures, Didier Budimbu. Félix Tshisekedi a rappelé à l’ensemble des membres du gouvernement qu’ils sont des ministres de la République et non d’un parti politique. Mais dans l’opinion, on estime que le chef de l’Etat doit faire plus.

Alors qu’ils ont voyagé aux frais de l’Etat, deux membres du gouvernement ont tenu des propos racistes qui choquent les populations congolaises, toutes tendances confondues.

D’abord la semaine dernière, le ministre des Hydrocarbures s’est attaqué depuis à Lubumbashi aux « chauves-souris qui sont incapables de dénoncer l’agression rwandaise parce qu’ils sont étrangers et même veulent donner des leçons aux gens ».

Didier Budimbu a visé l’opposant Moïse Katumbi dont la candidature annoncée à la prochaine élection présidentielle lui attire une avalanche d’attaques venant de la fatshisphère.

Ensuite, le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, qui a versé dans l’incitation à la haine, en déclarant lors d’un meeting tenu à Gemena, que « tout celui dont le père n’est pas congolais est notre ennemi ».

Lire aussi Suite à ses propos jugés xénophobes : Félix Kabange dans le collimateur de la Cour de Cassation

Ses propos ont indigné une bonne partie de la population du Grand Équateur, qui y ont vu une attaque ciblée contre Jean-Pierre Bemba avec qui Bussa n’a pas eu des bons rapports ces dernières années.

De l’autre côté, des associations de la société civile dénoncent une incitation à la haine xénophobe qui viserait en priorité Moïse Katumbi dont le père n’était pas congolais.

Face au risque d’embrasement du pays, beaucoup d’observateurs appellent Félix Tshisekedi à ordonner au premier ministre de limogger ces deux ministres et de les mettre à la disposition de la justice.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…