Home Economie PHC prime ses meilleurs employés: Monique Gieskes maintient le cap et mise sur une production de 100 000 tonnes par an

PHC prime ses meilleurs employés: Monique Gieskes maintient le cap et mise sur une production de 100 000 tonnes par an

10 min read
0
0

Conformément à ses habitudes, la société Plantations et huileries du Congo (PHC) a célébré ses agents à travers la deuxième édition des PHC Awards. Elle a magnifié, au cours de la soirée de gala organisée samedi 4 février 2023 à Pullman hôtel, l’effort fourni par tout un chacun pour la bonne marche de la société.

Les employés qui ont réalisé des performances exceptionnelles durant l’année 2022 dans 28 catégories ont été récompensés. Ce sont les meilleurs des 7800 employés que compte PHC en ce jour et sont issus des trois sites d’exploitation, à savoir Lokutu (province de la Tshopo), Yalingimba (province de la Mongala) et Boteka (province de l’Equateur).

Dans son discours, la directrice générale des Plantations des huileries du Congo, Madame Monique Gieskes, a rappelé que les PHC Awards ont été initiés en 2022 dans le cadre d’une série des innovations et de transformations mises en œuvre par le nouvel actionnariat et la nouvelle direction de l’entreprise.« Ces changements étaient tous motivés par une vision de créer une prospérité partagé. La poursuite de cette vision a donné lieu à de nombreux changements au sein de l’entreprise, notamment l’installation d’un leadership entièrement congolais, qui a produit une augmentation de l’efficacité et de la production », a-t-elle déclaré.

Produire au Congo pour le Congo par les congolais

Le PDG de Kuramo Capital remet un prix à un lauréat de PHC Awards 2022

La DG des PHC a relevé que la nouvelle vision visant à « créer une prospérité partagée grâce à l’agribusiness », mise en place en 2021, axée sur une approche rigoureuse du développement durable, a permis de nouer de partenariats solides avec les parties prenantes.

Lire aussi Culture d’excellence: La société PHC a primé ses meilleurs employés

Elle répond aux besoins fondamentaux des populations locales. « La nouvelle vision de l’entreprise, a expliqué Madame Monique Gieskes, donne lieu à un sens renouvelé de la valeur et à un recentrage qui place l’intérêt des fils et des filles du Congo au centre d’intérêt de l’entreprise, c’est-à-dire produire au Congo, pour le Congo, par les congolais ».

Une vue de l’assistance à la soirée de gala PHC Awards

Elle révélé qu’à la suite de la remise des trophées aux lauréats de la première édition de PHC Awards, beaucoup d’entre eux ont été promus à des postes de direction et ont vu leurs conditions de vie s’améliorer sensiblement. « Les récompenses que les lauréats ont reçus, a-t-elle dit, ont eu un impact bien au-delà de leur carrière professionnelle. Grâce à leurs récompenses financières, de nombreux lauréats ont fait des investissements importants qui ont eu un impact sur leurs conditions et leur mode de vie. Certains sont devenus propriétaires terriens, d’autres ont lancé de projets de construction, d’autres ont acquis de biens de consommation courante et ont vu leurs conditions de vie s’améliorer ».

Lire également Témoignage de Wale Adeosun sur PHC : « Une année après, on peut voir que des Congolais ont démontré qu’à suffisance, ils sont capables de prendre en mains la charge et la direction de la société »

La catégorisation des emplois a permis à la direction générale de mettre en place une grille salariale qui a valorisé les salaires de tous les employés, en leur octroyant des avantages proportionnellement à leurs fonctions.

A cela s’ajoute la construction ou la réhabilitation de plus de 400 maisons pour les employés.

Les communautés locales gâtées

Les populations locales ont vu elles aussi leurs besoins fondamentaux être comblés. A cet effet, PHC dispose de 4 hôpitaux de référence, de 3 centres de santé et de 18 dispensaires gérés par ses équipes médicales, qui desservent environ 150 000 personnes.

L’entreprise dispose également de 70 forages à l’extérieur et à l’intérieur de ses sites, qui fournissent aux populations locales de l’eau potable.

Elle prévoie de construire dix nouvelles écoles en 2023, qui vont s’ajouter aux 18 écoles de 6 salles avec des bancs et de toilettes construites depuis 2018. L’amélioration de la production a elle aussi été au rendez-vous.

Les stratégies managériales mises en place par la nouvelle direction générale et le nouvel actionnariat ont permis à PHC de produire soixante mille tonnes d’huiles. A ce sujet, Monique Gieskes a fait remarquer qu’en 2020 et 2021, la production d’huile de palme était respectivement de 42 000 tonnes et de 50 tonnes. C’est une augmentation de 20% par rapport à l’année 2021.

Dans la même catégorie Pour la qualité de ses services: La CNSSAP devient officiellement la 1ère institution publique de la RDC certifiée ISO 9001

Et, la direction générale table sur une production de 100 000 tonnes par an d’ici 2026. Elle ambitionne de placer PHC au rang de première société de production d’huile en Afrique, après être devenue la première en République démocratique du Congo.

De quoi susciter la satisfaction du PDG de Kuramo Capital, actionnaire majoritaire des Plantations et huileries du Congo, Wale Adeosun et celle du PCA des PHC, Georges Buse.

L’un et l’autre ont salué les performances réalisées et encouragé les employés à garder le cap. A noter que la récompense de meilleur site a été décernée au site de Lokutu pour avoir enregistré la meilleure progression par rapport à l’année dernière.

Robert Djanya

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…