Home Nation Tourisme : Didier Mazenga s’engage à rénover les jardins zoologique et botanique de Kinshasa

Tourisme : Didier Mazenga s’engage à rénover les jardins zoologique et botanique de Kinshasa

4 min read
0
0

Le ministre du Tourisme, Me Didier Mazenga Mukanzu, a visité, mardi 18 avril 2023, le parc animalier, plus connu sous le nom de jardin zoologique et le jardin botanique de Kinshasa. Non content de l’état piteux dans lequel se trouvent ces sites touristiques autrefois générateurs de recettes, il a pris l’engagement de les retaper.

C’était une occasion pour le nouveau ministre du Tourisme de s’imprégner de lui-même, de la situation réelle du parc animalier er du jardin botanique de Kinshasa. Après cet état de lieu, il va regrouper, dans un bref délai, les membres du comité directeur de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et du jardin botanique pour explorer rapidement des pistes de solutions adaptées.

Sur terrain, Me Didier Mazenga Mukanzu a été guidé par Jean Kingombe, secrétaire général au Tourisme, Yves Milan Ngayngay, directeur général de l’ICCN et de Mme Lusamba Tshibidi Symphorose, chef de site du jardin botanique de Kinshasa.

Les responsables ci-dessus ont donné des éclaircissements quant à ce.

Fondé en 1938, le jardin zoologique de Kinshasa compte aujourd’hui environ 100 animaux de plusieurs espèces. Certains d’entre eux sont des nouveaux venus, à l’exemple des singes de Brazzaville, Mangabey noirs et les singes albinos dorés et bruns, les chimpanzés et babouins dont l’espérance de vie est de 50 ans, tandis que les crocodiles y trouvés ont une espérance vie de 100 ans.

Les gorilles des montagnes, les buffles, les reptiles, les chevaux ont été aussi visités.

Dans la même catégorie

Depuis sa création, la gestion du Parc animalier de Kinshasa a été confiée à l’ICCN, qui abrite plus de 500 espèces composées des mammifères, des reptiles, des oiseaux et des poissons.

Avec une superficie de 8 ha, le Zoo de Kinshasa est situé dans la commune de la Gombe.

« Sur le site du Jardin botanique de Kinshasa, Me Didier Mazenga et sa délégation ont été accueillis par Mme Lusamba Tshibidi Symphorose, chef de site. Bref, il y a constaté que Kinshasa a une faune et une flore abondantes et diverses, qui nécessitent un secours afin de redorer l’image du pays. Il a noté que la flore d’antan devient introuvable », rapporte la cellule de communication du ministère du Tourisme, dans une dépêche parvenue à alternance.cd.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mongala: Le gouverneur César Limbaya livré à la justice pour « détournement » décelé par l’IGF

Le gouverneur de la Mongala, César Limbaya, a été déshabillé de ses immunités par l’…