Home Economie DGDA: La DG sortante Kawanda Walwow laisse une trésorerie d’au moins 100 millions de dollars

DGDA: La DG sortante Kawanda Walwow laisse une trésorerie d’au moins 100 millions de dollars

13 min read
0
0

Kabese Musangu préside désormais le comité de gestion de la Direction générale des douanes et accises(DGDA). Nommé par ordonnance présidentielle le 22 mai dernier, il a pris officiellement ses fonctions au cours d’une cérémonie de remise et reprise organisée vendredi 2 juin avec la directrice générale sortante, Kawanda Walwow Jeanne Blandine, nommée au même poste à la Congolaise des voies maritimes (CVM).

Cette dernière a brossé un bilan reluisant à l’issue de son mandat qui a duré une année et six mois.

En quelques points, la désormais ex-cheffe des douanes et accises a fait l’état de lieux de son administration telle qu’elle la laisse à son successeur.

Au moment de sa sortie, Kawanda Walwow Jeanne Blandine laisse à la DGDA une trésorerie d’au moins cent millions de dollars américains sans compter les 12 millions de dollars américains dus à la rétention volontaire des fonds propres à couvrir auprès de la Rawbank, Equity BCDC et de la Cadeco.

Un budget plusieurs fois supérieur à celui qu’elle a hérité à sa nomination en décembre 2021.

« Dès ma prise de fonction, a-t-elle rappelé, j’ai résolu d’axer l’ensemble de mon programme de travail sur les valeurs éthiques et la bonne gouvernance en inscrivant mon action dans la poursuite de la politique de réformes et de modernisation de la DGDA appuyée sur les outils, les instruments et les recommandations de l’Organisation mondiale des Douanes dans le but de hisser notre Administration aux standards internationaux. C’est fort de tous ces prérequis, avec l’implication des Directeurs et des agents et cadres, fonctionnaires de Douanes engagés, ayant intériorise cette vision ambitieuse qu’ensemble, nous avons abattu un travail de Titan ».

Augmentation sensible du barème salarial des agents et cadres

De ce bilan largement positif en si peu de temps, on retiendra sur le plan des ressources humaines, entre autres, la réforme sur la gestion stratégique des ressources humaines axée sur les compétences, avec ses nombreux corollaires ; l’augmentation sensible du barème salarial des agents et cadres depuis mai 2022 et la dotation de nouvelles cartes de services; la conception et la mise en application du logiciel dénommé HOSPI pour optimiser la gestion du Centre médical et dans la même logique, la démarche en cours pour la souscription de l’assurance-maladie au profit des agents et cadres ; la formation douanière de base au profit des Directions provinciales du Katanga et du Kongo-Central à raison de 100 agents et cadres par province et une dizaine d’autres activités de renforcement des capacités organisées aussi bien au pays qu’à l’étranger ainsi que d’autres déjà programmées, en faveur du personnel dans divers domaines douaniers.

Lire aussi

Le passage de Kawanda Walwow Jeanne à la tête de la DGDA aura été marqué aussi par la modernisation des infrastructures le long des frontières, la construction des bureaux dans les postes frontaliers et l’érection d’autres infrastructures nécessaires au bon fonctionnement de la DGDA. A cela s’ajoutent l’Acquisition de mobiliers, d’ordinateurs, de matériels divers pour toutes les Directions à travers la République, ainsi que l’accroissement du charroi automobile et la dotation en canots rapides sans oublier l’ouverture du marché public pour l’érection d’un nouveau bâtiment de 12 niveaux devant abriter l’Administration centrale de la DGDA.

Mise en route des instruments internationaux de sécurisation

La DG sortante a énuméré parmi ses réalisations sur le plan technique, notamment la mise en route des instruments internationaux de sécurisation et de facilitation des échanges commerciaux sur la chaine logistique internationale notamment; le dépôt, en juin 2022, des instruments d’adhésion à la Convention internationale pour la simplification et l’harmonisation des régimes douaniers (amendées), communément appelée «Convention de Kyoto Révisée (CKR)» ; la mise en œuvre de la stratégie nécessaire à la sécurisation, à la fiabilisation et au contrôle du Système informatique douanier (Sydonia) par l’acquisition de l’Exadata et par l’application de toute la politique y adjacente ; l’extension du système de contrôle du transit (CVTFS) par son déploiement dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu et la construction des centres de monitoring ; l’informatisation des services dans les Directions centrales notamment, la réforme sur la traçabilité et la gestion électronique du courrier, la gestion électronique des activités relevant de la DEL, la gestion électronique des opérations et des activités de la DFI.

Lire également

La redynamisation du Comité d’audit de la DGDA, gage de la transparence et de la redevabilité des agents et cadres dans la gestion des affaires douanières ; la création d’une unité spéciale d’intervention de la Brigade, pour venir en appui aux services opérationnels ; la finalisation de l’implémentation de la réforme du Système de traçabilité des droits d’accises « STDA » ; la promulgation incessante du code des douanes révisés et les travaux en cours du programme des OEA sont d’autres réalisations à son actif sur le plan technique.

Une tendance haussière des recettes tout au long de son mandat

Sur le plan de la mobilisation des recettes, tout au long de sa gestion, la DGDA a maintenu à la hausse les recettes.

« Du début de ma prise de fonction à ce jour, la DGDA a maintenu une tendance haussière des recettes, malgré un contexte économique international très difficile.A la clôture de l’exercice 2022, ces dernières ont connu un accroissement de 27.02% par rapport aux recettes de 2021.S’agissant de l’année en cours, la DGDA enregistre à la clôture du mois de mai 2023, un accroissement des recettes de 32.06 % par rapport aux recettes de 2022 sur la même période qui se confirme avec un taux de réalisation des assignations de 107,5% au 31 mai 2023 », a détaillé Kawanda Walwow Jeanne.

Ce, avant de féliciter l’ensemble du personnel douanier pour les efforts ardus fournis pour réaliser ces prouesses historiques.

Signe que la DG sortante était portée par l’ensemble du personnel de la DGDA, elle a été ovationnée par les agents et cadres, qui lui ont réservé une haie d’honneur au moment de quitter le siège de l’ex- Ofida.

Tout le contraire des scènes désolantes auxquelles on assiste généralement dans les entreprises publiques lors du départ de mandataires publics véreux.

Robert Djanya

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Constant Mutamba, une consécration largement méritée

Tribune A 36 ans, Constant Mutamba Tungunga a été nommé ministre d’État à la Justice…