Home Nation Jules Alingete aux hommes de Dieu: «Parmi les détourneurs, il y en a qui sont vos fidèles »

Jules Alingete aux hommes de Dieu: «Parmi les détourneurs, il y en a qui sont vos fidèles »

7 min read
0
0

Tous les gestionnaires congolais ou presque prient dans une des églises qui pilulent à travers le pays. Chargée d’assainir les finances publiques, l’Inspection générale des finances (IGF) compte sur le soutien des hommes et femmes de Dieu pour mener à bon port la mission lui assignée par le chef de l’État. C’est dans ce cadre que les responsables de différentes confessions religieuses basées à Kinshasa ont pris part, lundi 26 juin 2023, à une journée d’échange citoyen organisée en leur honneur dans l’amphithéâtre de Félix Tshisekedi Tshilombo de l’IGF.

Le thème choisi pour cette activité à laquelle a participé également la Coordination de changement de mentalité (CCM) a été « Travaillons ensemble pour l’intégrité et la lutte contre les antivaleurs dans la gestion publique« .

Les hommes et femmes de Dieu de toutes tendances ont réfléchi sur les maux qui rongent la société congolaise, entre autres, la corruption et le détournement des deniers publics.

Dans son mot de circonstance, l’inspecteur général des Finances-chef de service Jules Alingete Key a remercié les participants pour leur présence et a reconnu le rôle des pasteurs, évêques, évangélistes et autres catégories des hommes d’église dans la conscientisation des congolais pour la bonne gestion de la chose publique.

Lire aussi

« Vous êtes les acteurs importants du changement de l’homme congolais », leur a-t-il lancé.

Le numéro 1 de l’IGF a poursuivi qu’ils ont une grande responsabilité dans l’encadrement des fidèles en veillant à ce que leur conduite soit conforme à la parole de Dieu, qui est contre le vol, pratique appelée couramment la corruption.

Lire également

« Parmi les détourneurs, il y en a qui sont vos fidèles. Ils sont vos enfants spirituels. Pourtant, ils prient, ils viennent régulièrement dans vos églises, vos mosquées pour manifester publiquement qu’ils sont dignes, pourtant ces sont des vrais détourneurs », a fait remarquer Jules Alingete.

De son côté, l’inspecteur général de finances-chef de service adjoint, Victor Butubenga Pandamani, a expliqué les missions de l’IGF et son fonctionnement, en retraçant quelques faiblesses constatées dans la gestion des fidèles des églises qui assument des responsabilités dans le pays.

Nécessité d’un cadre permanent de consultation et d’échanges

Associé à cet important échange, le coordonnateur de la CCM a affirmé que si l’encadrement des criminels économiques ou autres centres pénitenciers ont échoué à redresser l’homme congolais, l’église doit se réveiller.

« Si la famille, l’école, les associations et autres n’ont pas réussi à enseigner l’homme congolais à se refuser de voler ou de corrompre ou même encore à détourner, l’église a aussi la responsabilité d’y travailler », a-t-il déclaré.

Au nom de tous les hommes et femmes d’église qui ont participé à ces échanges, le pasteur Dodo Kamba a suggéré à l’IGF un cadre permanent de consultation et d’échanges pour une meilleure coordination des efforts dans la lutte contre la corruption.

Jules Alingete a promis d’instituer ledit cadre et a sollicité l’accompagnement des hommes et femmes de Dieu au travail de l’IGF.

ALT avec Cellcom IGF

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: ce que l’on sait de l’attaque de la résidence de Vital Kamerhe ce dimanche

La résidence du vice-premier ministre sortant de l’Economie nationale, située dans l…