Home Economie Dépréciation du franc congolais: Le gouvernement annonce une thérapie de choc

Dépréciation du franc congolais: Le gouvernement annonce une thérapie de choc

6 min read
0
1

Face à la dépréciation de la monnaie locale, le franc congolais, le gouvernement a pris une série de mesures urgentes. Elles ont été annoncées, lundi 17 juillet 2023, par le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, au cours d’un briefing axé sur la stratégie d’inclusion financière et la situation du franc congolais, tenu avec son collègue de la Communication et médias, Patrick Muyaya.

Ce sont en fait des mesures prises à l’issue d’une réunion présidée par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, le même jour, sur l’état de l’économie nationale notamment la stabilité du taux de change du franc congolais par rapport au dollar américain. Y ont pris part notamment, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, les ministres des secteurs économiques et ceux du secteur bancaire ainsi que la gouverneure de la Banque centrale du Congo(BCC). 

« Nous avons pris des mesures urgentes pour arrêter la surchauffe sur le marché de change, à l’issue d’une réunion autour du président de la République car, il a été observé que c’est la deuxième fois depuis le début de l’année qu’il y a une surchauffe qui a une implication  sur le marché des biens et des services », a indiqué Nicolas Kazadi.

Il a reconnu qu’« en même temps qu’on note un accroissement des réserves de change, il y a une forme de raréfaction des devises sur le marché de change qui peut avoir pour cause notamment la hausse de la demande des devises, les  investissements en cours et la forte demande des liquidités en Franc congolais

Lire aussi

Légère hausse du taux d’inflation à Kinshasa cette semaine

D’après le ministre des Finances, le gouvernement veillera désormais à limiter les dépenses en  cash  au strict minimum, tout en proscrivant tous les paiements qui se font au guichet de la BCC. L’objectif visé est de privilégier la demande en franc congolais et de réduire la demande en devise.

Retour à la normale très bientôt

L’autre mesure prise par le gouvernement est de privilégier le paiement en franc congolais par les contribuables pour accroître la demande de la monnaie nationale, de permettre à la BCC de renforcer le suivi de ses plans de trésorerie et de surveiller la qualité des dépenses publiques.

Lire également

A chacun ses soucis: Les États-Unis frappés par une pénurie de tampons

« Au-delà des recettes propres, il y a des obligations du Trésor, des appuis financiers et nous travaillons avec la Banque centrale du Congo (BCC), pour comprendre cette situation », a précisé le ministre des Finances, en prenant le soin de rassurer que les finances publiques ne sont pas dans un état de dérapage.

Sur le plan de la politique monétaire, la BCC va réguler le flux en franc congolais à travers son taux directeur.L’argentier national s’est montré optimiste en assurant que la situation sera stabilisée dans un proche avenir. 

Pami Halele

Dans la même rubrique

Climat: L’Afrique ne peut pas faire face seule au changement climatique (Tribune signée Kristalina Geogieva et Félix Tshisekedi)

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: ce que l’on sait de l’attaque de la résidence de Vital Kamerhe ce dimanche

La résidence du vice-premier ministre sortant de l’Economie nationale, située dans l…