Home Economie INPP: la direction générale clochardise les agents du bureau de liaison Sankuru/Lodja

INPP: la direction générale clochardise les agents du bureau de liaison Sankuru/Lodja

5 min read
0
0

Si vous avez un proche ou une connaissance qui travaille à l’Institut national de préparation professionnelle (INPP), bureau du Sankuru, basé à Lodja, considérez le comme un misérable. Ce n’est pas de sa faute mais de celle de son employeur.

Ne vous fiez pas aux apparences. Derrière les beaux locaux qui servent de bureaux à l’INPP/ Sankuru-Lodja se cachent des agents sans salaire, ni primes, ni frais de fonctionnement et autres avantages.

En fonction depuis cinq ans, ils sont abandonnés dans cet état par la direction générale. Toutes les démarches entreprises pour améliorer leur situation n’ont jusqu’ à ce jour pas abouti.

Ce bureau installé le 10 septembre 2018 par la Direction provinciale INPP du Kasaï oriental abbat un travail remarquable dans la mobilisation des recettes auprès des affiliés. Incroyable mais vrai, en dépit des millions de francs mobilisés de temps en temps, le personnel du bureau de liaison de l’INPP/Sankuru-Lodja travaille avec les moyens de bord, sans la prise en charge de la hiérarchie en termes de salaires et logistique pour couvrir l’ensemble de la très enclavée province du Sankuru.

Entreprises publiques : Félix Tshisekedi achève un autre chantier

De 2018 à ce jour, ils ont écrit et réécrit de lettres à la direction générale, au ministre du Travail, sollicité l’intervention des élus de la contrée…sans succès.

Plus grave, le chef de bureau de liaison, permuté de son poste antérieur en août 2022, est bloqué à Kinshasa, loin de sa famille. Il est en incapacité matérielle de rejoindre sa nouvelle affectation à Lodja.

Répondant à une correspondance d’un député national élu de Lodja sur le sujet, la ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, Claudine Ndusi M’Kembe, a expliqué que la mission mixte d’enquête de viabilité diligentée par elle à Lodja a accompli sa mission avec succès et qu’elle a instruit le directeur général de l’INPP « d’accorder le privilège de l’urgence » à la normalisation de la situation administrative du personnel opérationnel de cette entité ainsi que celle de sa création juridique. Depuis, silence radio.

C’est dire que le dossier est bloqué à la direction générale de l’INPP. Mais pour quelle raison, quand on sait que l’INPP est l’un des rares établissements publics ayant un bureau au Sankuru ?

Aux politiques du Sankuru qui se battent pour prouver qui est le plus grand, voilà une occasion de prouver votre grandeur. Battez-vous pour la viabilité de l’INPP/Sankuru-Lodja s’il vous plaît.

Faites le même pour vos proches que vous ne manquerez pas de recommender une fois ce bureau devenu viable. On va vous le concéder.

Pami Halele

Législatives nationales : Sankuru, province sans leader
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…