Home Economie A l’occasion du 36 ème anniversaire de l’IGF: Jules Alingete implore le gouvernement de ressusciter Congo Airways

A l’occasion du 36 ème anniversaire de l’IGF: Jules Alingete implore le gouvernement de ressusciter Congo Airways

5 min read
0
0

15 septembre 1987-15 septembre 2023, l’Inspection générale des finances (IGF) a totalisé 36 ans d’existence ce vendredi. En marge de cet anniversaire, l’inspecteur général des finances, chef de service, Jules Alingete et l’inspecteur général des finances adjoint, Victor Batubenga, accompagnés des responsables des brigades, ont répondu aux questions d’une vingtaine de journalistes sur un plateau spécial. Il a été question notamment du chemin parcouru par cette structure rattachée à la présidence de la République.

Actualité oblige, la cessation des activités de Congo Airways, qui défraie la chronique actuellement, a figuré parmi les sujets des échanges entre le staff dirigeant de l’IGF et la presse.

Le super flic financier national a, d’entrée de jeu, rappelé les attributions de l’institution qu’il dirige avant de mettre en avant les performances réalisées depuis la redynamisation de l’IGF par le président Félix Tshisekedi, qui a fait confiance au tandem Alingete-Batubenga.

Les questions d’actualité liées à la gestion des finances publiques ont été largement abordées.

Ainsi, Jules Alingete Key est revenu sur le dossier de Congo Airways qui fait débat à la suite de l’annonce par l’unique compagnie aérienne nationale de la République démocratique du Congo, de la suspension de ses activités.

Pour rappel, le directeur général de Congo Airways, José Dublier Lueya, a confirmé que « la compagnie nationale Congo Airways va suspendre ses opérations », ses avions devant aller en maintenance, « plus précisément les moteurs qui vont aller en révision, en shop selon le programme de la direction technique approuvé par le management ».

Lire aussi Tricherie et corruption : Yolande Ebongo sort de la fonction publique le pagne dans les cuisses

Il a expliqué qu’un montant de 14 millions de dollars américains est nécessaire pour l’achat de deux moteurs par avion afin de réhabiliter au plus vite la compagnie nationale sur un montant total de 33 millions de dollars américains exigés pour relancer complètement les trois appareils.

Sauver l’image du pays

Selon le patron de l’IGF, comme un avorton, Congo Airways a été détruite dès sa mise en route par des personnes mal intentionnées.

Préoccupé par cette situation inquiétante pour la population congolaise, Jules Alingete Key implore le gouvernement d’y apporter une solution durable et immédiate.

« Suite à cette situation inquiétante, la population congolaise commence à traverser dans un autre pays juste pour aller dans une province, c'est vraiment une honte pour la Nation. Le gouvernement devra trouver une solution le plus vite possible : mettre à disposition 32 000 000 $, voire 100 000 000 $, car c'est une entreprise qui fait la fierté de notre pays », a-t-il déclaré.

Avec la presse de l’IGF

Dans la même rubrique RDC: Quand l’IGF alertait sur «le risque élevé de faillite » de Congo Airways

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Encadrement des recettes et dépenses de l’État: Félix Tshisekedi instruit Judith Suminwa de se servir utilement des recommandations de l’IGF

Près d’un mois après la fin des missions d’encadrement dans les entreprises et…