Home Economie IX es Jeux de la Francophonie : Match des chiffres entre Nicolas Kazadi et Isidore Kwandja

IX es Jeux de la Francophonie : Match des chiffres entre Nicolas Kazadi et Isidore Kwandja

6 min read
0
0

L’un est chargé de l’élaboration, suivi et contrôle de l’exécution du budget de l’État. L’autre a été chargé de la gestion de l’organisation des IX es Jeux de la Francophonie, tenus à Kinshasa du 28 juillet au 6 août derniers. Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi et le directeur du Comité national des 9 èmes jeux de la Francophonie(CNJF), Isidore Kwandja Ngembo, n’ émettent pas sur la même longueur d’onde au sujet du coût réel de ces jeux.

C’est l’un des sujets qui a défrayé la chronique le week-end dernier.

Combien ont coûté les 9 es Jeux de la Francophonie ? Le ministre des Finances a a suscité une vive polémique, en dénonçant publiquement ce qu’il qualifie d’une « forme de légèreté » dans la gestion des fonds décaissés par le gouvernement.

« Les IXes Jeux de la Francophonie ont coûté à la République plus de 300 millions de dollars américains contre une prévision de 48 millions de dollars », a déclaré Nicolas Kazadi.

D’après l’argentier national, ce dépassement budgétaire exorbitant est dû à la mauvaise gestion du CNJF mais aussi au retard pris dans la réhabilitation et la construction de quelques infrastructures qui a poussé le gouvernement a doubler voir même triplé le coût.

« Le directeur national des jeux a décidé d’augmenter des rubriques et des budgets, sans l’aval même du comité de pilotage. Cela nous a mis en difficulté et il a signé des ordres de paiement pour certains bénéficiaires que lui-même avait imaginés et décidé de recruter sans avoir la provision budgétaire nécessaire. Ce qui ne se fait pas ! On ne peut pas accepter que la gestion soit faite avec une forme de légèreté », a décrié le ministre des Finances.

En réaction, Isidore Kwandja a affirmé que sa gestion de l’organisation des Jeux a été très rigoureuse, transparente et judicieuse.

« Nous avons été accompagné par l’IGF depuis notre prise des fonctions jusqu’à aujourd’hui. Toutes les opérations financières ont été faites sous le regard de l’IGF. Nous sommes surpris d’apprendre aussi dans les réseaux sociaux que les Jeux auraient coûté 324 millions USD, alors que nous savons que le budget adopté par le Comité de pilotage et approuvé par l’OIF était de 66.900 euros que nous n’avons toujours pas encore encaissé en totalité. Où sont partis ces fonds et qui les a géré ? S’il y a eu un dépassement du budget dont on parle, les raisons sont à chercher ailleurs, pas à la direction nationale des Jeux qui est restée très austère », a protesté le directeur du Comité national des IX es Jeux de la Francophonie.

Entre temps, certains prestataires engagés pour les préparatifs et l’organisation de ces jeux continuent à réclamer leurs motivations auprès du CNJF, qui renvoie la balle au gouvernement.

L’intervention du premier ministre est vivement souhaitée pour éclairer l’opinion nationale sur le coût réel de ces jeux.

Après tout, c’est de l’argent du contribuable congolais dont il est question ici.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le Syeco plaide auprès de Judith Suminwa pour la bonne gouvernance des fonds alloués à l’EPST

La première ministre, Judith Suminwa Tuluka, poursuit ses consultants en vue de la formati…