Home Politique Prof Osée Muyima du R2D: «Les élections en RDC ne sont pas une panacée »

Prof Osée Muyima du R2D: «Les élections en RDC ne sont pas une panacée »

6 min read
0
1

A un mois des élections générales prévues le 20 décembre prochain en République démocratique du Congo, prof Osée Muyima et son parti politique, Renouveau pour le développement et la démocratie (R2D) observent, en simples spectateurs, le processus électoral dont ils ne sont pas partie prenante. Ils estiment que ces élections ne sont pas la solution aux problèmes qui rongent la Nation congolaise et le peuple congolais.

Ancien candidat à l’élection présidentielle de 2006, le professeur Osée Muyima n’a pas participé aux processus électoraux de 2011, 2018 et bientôt 2023, qu’il considère comme « un mensonge et une distraction de mauvais goût ».

Ce chercheur internationalement reconnu, ayant à son actif entre autres, de publications scientifiques dans de journaux internationaux notamment aux États-Unis, Allemagne, Inde, Afrique du Sud et en Tchécoslovaquie et auteur du livre «Le Congo est un mystère », soutient que l’avenir de la République démocratique du Congo ne dépend plus de sa classe politique et des organisations internationales dont les Nations-Unies, organisations africaines, bref, toute la communauté internationale.

En 2015 déjà, il avait prédit l’échec de la série des dialogues qui se sont succédés au pays, et des élections qui devraient s’en suivre.

En retrait stratégique depuis, le leader du R2D refait surface et, n’a pas changé de discours.

Au cours d’une réunion tenue dimanche 5 novembre 2023 avec quelques cadres de son parti politique, il a appelé le peuple congolais à la vigilance et à « ne pas se laisser distraire par une classe politique corrompue, immorale et en quête effrénée du lucre ».

Prof Osée Muyima affirme que « les élections ne sont pas une panacée à indescriptible crise multiforme congolaise » et que « la vraie solution est imminente ».

Troisieme voix

A la question de savoir par quelle voie viendrait la solution telle qu’il l’imagine, celui qui se considère comme de la troisième voie car ne se réclamant ni du pouvoir ni de l’opposition, s’en remet au peuple et à Dieu.

« Quand Dieu décide de sauver son peuple, il le fait au temps fixé. Et, croyez-moi, la libération du Congo est proche. C'est un miracle divin que seuls ceux qui sont choisis pour y participer sauront quand et comment », insiste le président national du R2D.
Lire aussi Élections en RDC: L’UE annonce une mission d’observation électorale

Prof Osée Muyima fait remarquer que la classe politique congolaise est constituée de mêmes acteurs qui, changent de rôles en fonction des intérêts comme dans un film.

« Ceux qui étaient hier dans l'opposition sont aujourd'hui au pouvoir et se livrent aux mêmes pratiques qu'ils prétendaient combattre hier. Ils se sont associés à une majorité de gens qui étaient au pouvoir pour piller ensemble le pays. Une petite portion de ceux qui étaient hier au pouvoir sont aujourd'hui dans l'opposition et ont repris le discours des opposants, en consommant les richesses qu'ils ont acquises. Le vrai perdant, mais pour longtemps, c'est le peuple congolais, qui doit se réveiller », a poursuivi prof Osée Muyima.
RD44

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

L’étonnante demande de soutien de l’ambassade RD Congolaise en France au Groupe Canal Plus

L’ambassade de la République démocratique du Congo en France cherche des entreprises…