Home Société Agriculture : Clôture de la campagne agricole 2023-2024

Agriculture : Clôture de la campagne agricole 2023-2024

7 min read
0
0

Lancée le 2 septembre dernier à Kinshasa, la campagne agricole 2023-2024 s’est clôturée le 16 novembre à la base du Programme volontariste agricole (PVA) à Bwegera, dans la plaine de la Ruzizi, territoire d’Uvira, province du Sud-Kivu.

A cette occasion, le ministre de l’Agriculture, Me José Mpanda Kabangu, accompagné du ministre d’Etat, ministre du Développement rural, François Rubota, a remis symboliquement aux représentants des coopératives agricoles de semences améliorées de maïs biofortifiées produites par l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA) qui accompagne la société Bio agro business (B.A.B) dans toutes les bases PVA.
Elles sont destinées à au moins 1.500 organisations agricoles et paysannes.

Dans le cadre de la campagne agricole 2023-2024, le ministre José Mpanda s’est personnellement rendu au Kongo central, a sillonné l’Hinterland de Kinshasa avant de se rendre dans le Kwango et le Kwilu.

Il était ensuite au Kasaï oriental et Kasaï central ainsi que dans le Haut-Uele avant de finir au Sud-Kivu.

Dans d’autres provinces, notamment la Lomami, le Sankuru, l’Equateur, la Tshuapa, le Bas-Uele et la Tshopo, le Maniema et le Tanganyika, il avait dépêché des délégations du ministère ou remis les intrants agricoles constitués des semences, engrais et petits matériels aratoires aux gouverneurs de province.

Au cours de cette campagne agricole, il a remis des motos aux inspecteurs provinciaux et territoriaux de l’Agriculture pour leur mobilité aux fins de suivre et assister de près les agriculteurs.

Mettre les tracteurs de PVA à la disposition des agriculteurs

Dans son approche d’impliquer davantage les privés dans l’agriculture en vue de booster la production locale et combattre progressivement les importations dont la RDC est tributaire à 95%, le ministre de l’Agriculture a demandé aux responsables de B.A.B, gestionnaires des sites PVA, et à ceux de l’IITA qui accompagne B.A.B dans les recherches et nouvelles pratiques agricoles, d’être pragmatiques face à la crise alimentaire qui contraint la RDC à recourir à l’extérieur, en vue d’une solution rapide et efficace pour palier cette crise.

Lire aussi Crise alimentaire à Mbuji-Mayi : José Mpanda amène 500 tonnes de maïs en attendant la récolte de la campagne agricole 2023-2024

Me José Mpanda a préconisé, non seulement que les intrants agricoles, notamment des engrais qui sont inutilement stockés longtemps dans des conteneurs soient livrés aux agriculteurs, mais aussi que les tracteurs de PVA qui sont une propriété de l’Etat congolais soient mis à la disposition de ces agriculteurs pour les aider à cultiver sur des grands espaces.

« La place des tracteurs achetés par le gouvernement n’est pas dans cette base de Bwegera stationnés, mais plutôt dans les champs des paysans en train de labourer. Nous devons les aider à cultiver sur des grands hectares, leur donner des semences améliorées pour une grande production. C’est ça le rôle que nous devons jouer en tant que gouvernement, celui d’accompagnement et de facilitation », a dit Me José Mpanda aux responsables de B.A.B. et de l’IITA, sur des propos relayés par sa cellule de communication.

Selon cette source, le ministre de l’Agriculture a martelé sur le fait que l’Etat n’est pas commerçant pour faire des bénéfices.

En d’autres mots, B.A.B et IITA ont l’obligation de rendre service sans s’attendre à réaliser des bénéfices à travers les services rendus.

« Pour une grande production par hectare en vue de parvenir à la revanche du sol sur le sous-sol, vision du président Félix Tshisekedi qu’il tient à matérialiser, Me José Mpanda a exhorté l’IITA de produire les semences hybrides de maïs dont le rendement est de 7 à 10 tonnes voire 12 par hectare au lieu de biofortifiées ou composites qui ne donnent que 2,5 tonnes à 3 tonnes par hectare. Ces mêmes recommandations, le ministre de l’Agriculture les avait faites aux responsables de l’IITA à la base PVA/Nkuadi au Kasaï oriental, il y a moins d’une semaine », poursuit la cellule de communication du ministère de l'Agriculture.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Encadrement des recettes et dépenses de l’État: Félix Tshisekedi instruit Judith Suminwa de se servir utilement des recommandations de l’IGF

Près d’un mois après la fin des missions d’encadrement dans les entreprises et…