Home Société RDC: Le RENADHOC dénonce la « mise en scène violente » des ex-enfants soldats dans un film par CAJED Ongd

RDC: Le RENADHOC dénonce la « mise en scène violente » des ex-enfants soldats dans un film par CAJED Ongd

3 min read
0
0

Dans un film tourné à Goma par Hélico tronc et la télévision belge RTBF, des enfants soldats qui ont quitté les groupes armés et encadrés par CAJED, une ong financée par l’UNICEF, produisent de scènes de violence. Après avoir visualisé ce film, le Réseau national des ong des droits de l’homme en RDC( RENADHOC) crie au scandale.

Dans un communiqué de presse parvenu à alternance.cd, cette structure de la société civile regrette le fait que contrairement à sa mission première d’encadrer et d’accompagner les anciens enfants soldats, l’ONG Concert d’actions pour jeunes et enfants défavorisés (CAJED) les exploite pour d’autres fins.

« Or le film, fustige-t-on, de bout en bout, n'a mis en évidence que des actes de violence et d'horreur, notamment des scènes de guerre, de vol, de bagarres (dans lesquelles d'ailleurs un enfant a même été blessé et a gardé son pansement jusqu'à la fin du film), d'agression verbale, d'égorgement de bêtes…reproduits par des enfants censés pourtant jouir d'une protection spéciale compte de leur situation exceptionnelle ».

Le RENADHOC évoque l’article 39 de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant, qui stipule que « la réadaptation et réinsertion de cette catégorie d’enfants devraient se dérouler dans des conditions qui favorisent la santé, le respect de soi et la dignité de l’enfant ».

Il s’interroge sur les motivations réelles et les objectifs de ce film.

« Le RENADHOC prie le gouvernement congolais et singulièrement les ministères ayant le bien- être de l'enfant dans leurs attributions, de jouer réellement et efficacement leur rôle pour assurer et garantir la protection sans faille des enfants congolais contre toute sorte d'abus, et ce, conformément aux prescrits de la loi portant protection de l'enfant et à la convention internationale relative aux droits de l'enfant », lance le communiqué. 

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Reconnu coupable d’homicide intentionnel de son épouse, Moussa Mondo condamné à 20 ans de prison

L’ex vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo, a écopé de 20 ans de servitude p…