Home Politique Plénière de la CENI pour examiner le rapport de la commission d’irrégularités lors des élections du 20 décembre : Un trompe-l’œil ?

Plénière de la CENI pour examiner le rapport de la commission d’irrégularités lors des élections du 20 décembre : Un trompe-l’œil ?

3 min read
0
0

La commission spéciale mise en place au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour enquêter sur les irrégularités pendant les élections du 20 décembre dernier a rendu son rapport. D’après les informations du très informé journal Africa News, le président de la CENI, Denis Kadima, aurait convoqué une plénière ce jeudi 28 décembre 2023 pour trancher sur ledit rapport. Un exercice considéré comme une perte du temps et un trompe-l’oeil par des analystes qui estiment que rien ne pourra sortir de cette plénière dans le sens de la réparation des irrégularités constatées.

La plénière de ce jeudi a, toujours d’après les sources de nos confrères précités, un triple objectif à savoir, constater les irrégularités, établir les responsabilités et prendre des sanctions éventuelles, probablement l’annulation de vote dans certains bureaux et/ou circonstriptions et des sanctions à l’endroit de coupables.

Seulement, il est difficile d’imaginer la CENI de prendre de mesures à la hauteur des irrégularités au risque de se poignarder. Ce qui pousse un cadre de la Synergie des missions d’observation électorale Symocel-MOE Symocel à considérer cette plénière comme une diversion et à appeler les parties prenantes au processus électoral à rejeter toutes les conclusions qui en découleront.

«Comment condamner seuls des candidats députés de l’Union sacrée surpris en train de voter pour eux-mêmes et pour leur candidat à la présidentielle? Les membres de cette Commission auraient-ils le courage de dénoncer la CENI, la seule à maîtriser le circuit de distribution de ces machines retrouvées aux mains de ces candidats tricheurs et visiblement à l’origine de cette détention des effets électoraux par des tiers?», se demande-t-il. 

Il invite par ailleurs, les missions d’observations et toutes les composantes au processus électoral, à intensifier la pression pour que les irrégularités dénoncées soient mieux traitées.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Léon Nguwa: «les épreuves endurées par l’UNC en 14 ans d’existence et son leader démontrent que notre destinée sera meilleure »

19 juin 2010-19 juin 2014, l’Union pour la nation congolaise (UNC) a totalisé quator…