Home Nation RDC: Quand le gouvernement fait un « don » aux sinistrés de la guerre et des catastrophes naturelles

RDC: Quand le gouvernement fait un « don » aux sinistrés de la guerre et des catastrophes naturelles

4 min read
0
0

Au cours d’une soirée de solidarité organisée jeudi 15 février 2024 à Kinshasa, le gouvernement de la République a lancé l’appel de fonds pour l’assistance humanitaire aux sinistrés et personnes vulnérables sur l’ensemble du territoire national. Au cours de cette cérémonie, le premier ministre Jean-Michel Sama a annoncé que le gouvernement prêche par l’exemple en donnant sa contribution à cet appel de fonds.

Avec plus de six millions de déplacés dans les zones en conflit dans l’est, des dizaines de milliers dans le grand Bandundu à la suite des violences perpétrées par les milices Mobondo ainsi que de dizaines des milliers d’autres à travers d’autres provinces à cause des inondations et éboulements des terres, la République démocratique du Congo fait face à un drame humanitaire sans précédent.

Face à cette situation, le gouvernement compte sur la contribution des organismes humanitaires, des partenaires et même des personnes de bonne volonté. C’est dans ce contexte que le premier ministre a fait l’annonce suivante:

"Pour donner le ton à l'appel de fonds, je vous annonce le don du gouvernement par un chèque de 15 milliards de FC{environ 5 millions de dollars américains} pour l'assistance humanitaire de tous les sinistrés et vulnérables sur toute l'étendue de la République".

De son côté, le ministre des Affaires sociales et actions humanitaires, Modeste Mutinga, a expliqué que « cette cérémonie nous invite à avoir nos regards tournés vers les 6 millions de déplacés dans les zones en conflit dans l’est du pays, dans le Kwilu et le Kwango, ou encore des centaines de milliers de familles sans abris du fait des inondations et éboulements des terres dans une dizaine de provinces de notre pays ».

Question: comment un gouvernement de la République peut-il faire un don à sa propre population en détresse, sachant que la prise en charge des sinistrés de guerres et d’autres catastrophes naturelles fait partie de ses prérogatives ?

Aussi, il y a lieu d’interroger l’essence de Caisse de solidarité nationale et de gestion humanitaire des catastrophes (CSN-GHC), établissement public ayant pour mission notamment la gestion des catastrophes naturelles et autres drames.

Pour certains analystes, c’est une bonne chose pour le gouvernement de venir en aide aux sinistrés, mais il ne faut pas parler d’un don du gouvernement.

Ce, explique-t-on, car la loi des finances de chaque année prévoie un montant précis pour l’assistance humanitaire.

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le Syeco plaide auprès de Judith Suminwa pour la bonne gouvernance des fonds alloués à l’EPST

La première ministre, Judith Suminwa Tuluka, poursuit ses consultants en vue de la formati…