Home Sécurité Me Claude Kabi : « La fermeté du président Félix Tshisekedi à Addis-Abeba reflète la volonté du peuple congolais »

Me Claude Kabi : « La fermeté du président Félix Tshisekedi à Addis-Abeba reflète la volonté du peuple congolais »

6 min read
0
0

Au mini-sommet des chefs d’Etat tenu à Addis-Abeba cette semaine sur la situation sécuritaire dans la partie est de la République démocratique du Congo, le président congolais, Félix Antoine Tshisekedi, s’est montré intransigeant face à l’agression de son pays par le Rwanda et ses alliés sous la casquette du mouvement rebelle M23. Pour le juriste Claude Batasema Kabi, le chef de l’État a placé les mots qu’il fallait et démontré que pour lui et l’ensemble du peuple congolais, l’heure n’est plus aux discours, encore moins aux négociations avec l’ennemi, mais à l’action.

Si les differents chefs d’Etat ont fait le déplacement pour la capitale de l’Éthiopie dans l’espoir d’obtenir le dialogue avec le gouvernement congolais en vue de procurer aux criminels et bourreaux de tout un peuple qui se veut toujours hospitalier et faciliter la continuité du pillage des minerais du pays et le massacre des congolais, ce muni-sommet ne vaudrait rien.

Aucune chose ne peut justifier la cruauté et la barbarie qui caractérisent le gouvernement rwandais qui, depuis des décennies, a déjà donné la mort à plus de 15 millions de congolais, des congolais qui, ni de loin ou de près, ne constituent aucune menace vis à vis des peuples rwandais.

En effet, le président Félix Tshisekedi a, le plus clairement, expliqué au monde que cette guerre n’est pas une invention de la RDC, elle est menée pour servir les intérêts du Rwanda et qu’il n’y aura jamais de négociation avec les terroristes.

En réaction, Me Claude Batasema note que la position ferme du président de la République prouve que, bien que déterminé à chercher la paix, il n’est pas prêt à accepter n’importe quoi et qu’avec le soutien du peuple, il va se battre pour boutter l’ennemi dehors.

"C'est clair et que cela soit retenu par tous: si les M23 refusaient d'adhérer au programme de désarmement, démobilisation, cantonnement et réinsertion sociale, qu'ils en soient conséquents. Tous les congolais sont de manière unanime pour la paix et se battront jusqu'au dernier survivant pour cette paix tant recherchée", rassure-t-il.

Ce juriste et analyste politique soutient qu’au regard de la détermination affichée par le peuple congolais, quel que sera le prix à payer, le Rwanda ne parviendra jamais à la victoire finale.

"Même s'ils tuaient des dizaines de millions de congolais, ceux qui resteront poursuivront le combat pour une victoire certaine", a fait savoir Me Claude Batasema Kabi.

Il poursuit que l’histoire retiendra qu’au XXI ème siècle, le monde avait assisté à un massacre de plusieurs millions d’hommes quelque part au centre d’un grand continent qu’est l’Afrique et qu’aux cris de détresse lancés par les victimes, aucun État puissant n’avait osé dire mot.

"Il est temps que vous vous posiez quelques questions sur le choix opéré quant à la prise de position dans cette situation qui prévaut au Congo. Un jour, vous écrirez des livres dans lesquels vous direz "j'ai serré la main au diable". Une confession qui n'aura plus de sens", lance-t-il à l'endroit des dirigeants du monde qui laissent le Rwanda poursuivre le génocide sur le sol congolais.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Corruption et détournements, le casse-tête du gouvernement Judith Suminwa

Au moment où la nouvelle première ministre, Judith Suminwa Tuluka, consulte les forces soc…