Home Société Le Kinois passe en moyenne 1,1 h pour aller au travail ( étude de Congo Challenge)

Le Kinois passe en moyenne 1,1 h pour aller au travail ( étude de Congo Challenge)

8 min read
0
0


C’est une étude dont devraient s’approprier tous ceux qui ambitionnent de diriger la ville de Kinshasa. Elle a été publiée jeudi 7 mars 2024 par Congo Challenge, un cabinet d’études et de conseil congolais focalisé dans l’accompagnement des structures locales dans divers projets. Les données proviennent d’une enquête sur le temps moyen de déplacement maison-travail dans la ville de Kinshasa.

Cette enquête a été motivée par le fait que les plus de 13 millions d’habitants de la capitale congolaise, selon l’annuaire statistique RDC 2020 de l’Institut national de la statistique (INS), sont confrontées quotidiennement à la problématique du temps moyen de trajet entre la maison et le travail.

L’étude de Congo Challenge a consisté à évaluer dans quelles mesures les méthodes d’approximations pour le calcul du temps moyen pour le déplacement entre la maison et le travail sont applicables pour la ville de Kinshasa. Elle a cherché à fournir des réponses à la question de savoir si le temps moyen du déplacement pour la ville de Kinshasa est large ou approxime la « constance de Marchetti », et quelle seront alors les suggestions en termes des politiques économiques.

Par constance de Marchetti, il faut entendre la règle du comportement humain identifié en 1994 par le physicien italien Cesar Marchetti selon laquelle le temps moyen du déplacement pour une personne ente son domicile et son lieu de travail est d’environ une heure pour un aller-retour, soit 30 minutes pour un trajet aller. La Constance de Marchetti explique comment est-ce que les anciennes et nouvelles villes se sont développées dans le temps et à chaque fois que les modes de transport ont évolué avec de vitesses plus rapides pour transporter les gens au travail.

RDC: Le gouvernorat de Kinshasa au centre d’une bataille entre Turcs et Indo-Pakistanais

Congo Challenge a soumis en ligne aux répondants un questionnaire comprenant 8 questions clés relatives au sexe, à l’âge, aux secteurs d’activités, au lieu d’habitation (commune et quartier), au lieu du travail (commune), au temps moyen du déplacement entre la maison et le travail ainsi qu’aux raisons liées au temps moyen supérieur à 30 minutes.
Soixante-trois pour cent de l’échantillon ont leurs secteurs d’activités dans la commune de la Gombe.

« Ces éléments d’analyse, écrit Congo Challenge dans le rapport de l’étude, suggèrent que certaines communes de Kinshasa telles que Ngaliema, Mont-Ngafula, Limete, Lemba, Masina, Ndjili, Matete, Selembao, Kitambo, Bandalungwa et Bumbu sont confrontées à des problèmes de temps de déplacement plus longs pour les résidents se rendant au travail. Cela peut être dû à divers facteurs tels que la distance entre ces communes et les principales zones d’activités économiques, la congestion routière ou le manque d’options de transports efficaces ».

Beaucoup à faire dans le domaine de transport
Il s’avère, comme l’indique la figure ci-dessous, que les résidents des communes de Ngaliema, Mont-Ngafula, Limete et Lemba consacrent en moyenne plus de temps à leurs déplacements vers leurs lieux de travail respectifs à Gombe.

« Nous constatons que le temps moyen de déplacement entre la maison et le travail pour la ville de Kinshasa est pratiquement le double de la constante de Marchetti. Cela revient à dire que les personnes passent en moyenne 1,1 h pour aller au travail à la place de 30 minutes. La valeur médiane pour le temps de déplacement est d’une heure et la dispersion des données autour du temps moyen de déplacement est de 0, 43h », révèle Congo Challenge dans son rapport, en indiquant que même si l’échantillon est petit et faible dans la représentativité (508), ces résultats montrent qu’il reste beaucoup à faire dans le domaine de transport pour améliorer le temps moyen de déplacement entre la maison et le travail.

Pour une petite comparaison, des études récentes citées dans le rapport de Congo Challenge montrent que certains pays dans le monde dont les Etats Unis ont un temps moyen de déplacement de 27, 6 minutes, le Canada 26, 2 minutes, le Royaume Uni 29, 5 minutes et la France environ 32 minutes.

En tant que think tank, Congo Challenge a formulé quelques recommandations pour accroitre la vitesse de déplacement du domicile du Kinois à son lieu de travail ainsi que l’efficacité du rayon de la ville. Elle suggère notamment d’améliorer les infrastructures de transport (I) ; promouvoir les transports en commun (II) ; planification urbaine intégrée (III) et ; développer les zones d’activités économiques (IV). 
Pami HALELE

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Equateur : OLPA s’ inquiète de la convocation de deux journalistes au Parquet de Mbandaka

Kinshasa, le 18 juillet 2024. L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA),…