Home Société Kinshasa: Joao Lourenço et le MPLA trop visibles, plus que Kabila et le PPRD ?

Kinshasa: Joao Lourenço et le MPLA trop visibles, plus que Kabila et le PPRD ?

7 min read
0
1
mpla

Après les élections générales organisées l’année dernière en Angola, les effigies du nouveau président, Joao Lourenço et du parti au pouvoir, le Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA) sont quasiment partout à Kinshasa. Drapeaux, t-shirts, pagnes, bracelets, écharpes ou encore chapeaux sont visibles et se portent bien dans la capitale de la République démocratique du Congo. En contraste, les effigies du Chef de l’Etat Joseph Kabila et de son parti, le Parti du peuple pour la Reconstruction et la Démocratie(PPRD) se font de plus en plus rares.

Pour orchestrer sa communication, le parti au pouvoir depuis quatre décennies en Angola s’est offert les services d’une agence mondiale de la publicité qui y a dépêché une batterie de conseillers. En échange des dizaines de millions d’euros,  des panneaux d’affichage, calicots, badges et autres aux couleurs des candidats du pouvoir ont été largués.

Après ces élections, les insignes du parti présidentiel angolais et de ses responsables ont traversé la frontière pour s’installer en RDC particulièrement à Kinshasa où ils sont présents à tout bout de champ. En effet, sur chaque coin ou presque, on ne voit qu’une étoile jaune sur du rouge et noir-drapeau du MPLA: ici une femme portant un pagne, là un vendeur arborant un t-shirt à l’effigie d’un  Joao Lourenço très souriant et pétillant de santé ou encore un « receveur » portant une écharpe de ce parti. Même après avoir quitté  le pouvoir et les yeux des angolais, l’ex-président angolais Dos Santos n’a  pas totalement pris ses distances avec les regards des kinois qui, visiblement préfèrent sa figure estampillé sur un t-shirt  à celle du Rais.

Ce « phénomène MPLA » s’observe surtout dans le district de la Tshangu et dans certains carrefours comme le Rond-Point Ngaba et le Rond-Point Victoire. Dans ces endroits chauds et mouvementés, des objets portant des effigies du parti présidentiel angolais se vendent à même le sol. C’est le cas du marché du cinquantenaire, communément appelé Pascal situé dans la commune de Kimbanseke à l’entrée de la route Mokali dans l’est de Kinshasa. On y trouve même des ustensiles de cuisine   et de ménage qui selon certains vendeurs, sont prisés pour leur prix qui coute moins cher que les produits congolais.

Ces objets viennent principalement du poste frontalier de Lufu situé dans la province du Kongo central et échapperaient au contrôle des services douaniers.

Une remise en question des stratégies de communication du PPRD ?

Un t-shirt de Joao Lourenço se négocie entre 1500 FC et 500 FC, une écharpe entre 1000 FC et 400F. Un pagne du MPLA est vendu à moins cher qu’un pagne ordinaire de la même qualité.

Pendant ce temps, les t-shirts du PPRD pourtant distribués gratuitement, se voient de moins à moins, sauf lorsqu’il s’agit des journées de manifestations politiques mais là aussi, beaucoup de militants préféreraient les enlever aussitôt l’activité terminée.

Au sein de la Majorité présidentielle, des voix s’élèvent pour exiger le changement des stratégies de communication surtout à l’approche des échéances générales. C’est le cas du Député national et Autorité morale de l’Alliance Générale pour les Intérêts de la République(AGIR), Zacharie  Bababaswe qui pense qu’il ne suffit pas de multiplier  des drapeaux à l’occasion de sorties populaires du Chef de l’Etat pour prétendre qu’on l’a bien accueilli. « De multiples drapeaux pour accueillir le Chef de l’Etat, une stratégie de communication qui ne tient plus, car aucun de ces drapeaux ne flottera dans la ville après le départ du Rais », avait-il fustigé  ce cadre de la MP sur son compte Facebook officiel il y a quelques mois.

Il suffit de parcourir les artères de quartiers populaires pour se rendre compte que le MPLA est plus visible que le PPRD dans bon nombre de coins de Kinshasa.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Alternance
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Candidat du FCC: Et si Joseph Kabila tenait compte du point de vue de la population ?

La question de la succession de Joseph Kabila a finalement été évoquée officiellement par …