Home Politique Soutien des leaders de la Grande orientale à la candidature de Félix Tshisekedi : Nangaa dit non

Soutien des leaders de la Grande orientale à la candidature de Félix Tshisekedi : Nangaa dit non

4 min read
0
1

Réunis le 21 janvier dernier à Béatrice hôtel, de leaders des provinces issues du démembrement de l’ex province Orientale ont annoncé leur soutien à la candidature du chef de l’État sortant, Félix Tshisekedi, à la prochaine élection présidentielle. Originaire de la contrée, Corneille Nangaa ne l’entend pas de cette oreille. Dans une déclaration parvenue dimanche 22 janvier à la rédaction d’alternance.cd, il a expliqué pourquoi la Grande orientale doit propulser un de ses ressortissants à la course à la magistrature suprême.

L’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) reconnaît à ses frères et sœurs le droit de soutenir le candidat de leur choix à la prochaine élection présidentielle. Mais il a tenu à souligner que ceux qui se sont réunis récemment à Béatrice hôtel sont en réalité de membres de l’Union sacrée, plateforme présidentielle et ne pouvaient agir autrement.

Il a avancé entre autres raisons de sa réticence à suivre leur choix, le cycle des tueries en Ituri, la faible représentation de cette province martyre dans le gouvernement central et l’enclavement total de la région.

Lire aussi Candidature annoncée de Félix Tshisekedi en 2023 : Qu’en est-il de ses alliés de l’Union sacrée ?

« Je nous demande tout de même de ne pas perdre de vue que les tueries continuent en Ituri, qui n’a qu’un vice-ministre comme représentant au gouvernement; près de deux ans Kisangani est sans électricité, les routes reliant les chefs lieux de nos 4 provinces sont quasi inexistantes. Bref la misère et la pauvreté sont au grand rendez-vous dans l’espace », a déploré Corneille Nangaa.

Convaincu que sa région natale mérite mieux, il a annoncé que l’Espace Grande orientale aura un représentant à la prochaine élection présidentielle.

« Une chose est sûre : la Grande Orientale, dans la droite ligne des résolutions du Forum de Kisangani, ne manquera pas au rendez-vous de l’histoire en offrant à la nation une de ses filles ou un de ses fils comme candidat à la magistrature suprême », a-t-il assuré.

Lire également Lisanga Bonganga candidat déclaré à la Présidentielle de 2023 : Lui aussi vraiment!

Celui qui est pressenti candidat à la succession de Félix Tshisekedi à la tête du pays affirme que le temps des alliances et la suite des évènement seront déterminés.

« Aussi, a poursuivi Corneille Nangaa, pour l’EGO, le temps des applaudissements sans contrepartie pour l’essor multisectoriel de notre espace est révolu ».

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le combat de dignité du Dr Denis Mukwege en faveur de la femme congolaise à travers la réparation de la fistule et du prolapsus dans des villages enclavés

Dans les contrées reculées et les villages isolés de la République démocratique du Congo, …