Home Politique Marche pour « de père et de mère »: La Diaspora africaine pour le développement barricade la route à Noël Tshiani chez Ngobila

Marche pour « de père et de mère »: La Diaspora africaine pour le développement barricade la route à Noël Tshiani chez Ngobila

5 min read
0
1

A dix mois des élections prévues en décembre prochain en RDC, des acteurs politiques multiplient des initiatives pour s’attirer les projecteurs de l’actualité. Si certains prennent des initiatives louables, d’autres s’illustrent par des projets qui mettent en péril l’unité et la cohésion nationales. C’est le cas du professeur Noël Tshiani, qui prévoie d’organiser une marche visant à exiger à l’Assemblée nationale d’aligner pour examen et vote, la proposition de loi dite de « père et de mère ».

La Diaspora africaine pour le développement (en anglais African diaspora for dévelopment, ADD) se met sur son chemin pour lui barrer la route.

Cette structure qui regroupe la diaspora africaine éparpillée à travers plusieurs pays du monde a saisi le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, pour lui faire part de ce qu’elle considère comme une atteinte à l’unité nationale.

« En réaction à la marche du 15 mars 2023, organisée par monsieur Noël Tshiani Diamvita dont l’information vous a été envoyée le 23 janvier 2023, j’attire votre attention sur le fait que cette marche a pour fondement le soutien d’une proposition de loi qui va à l’encontre des articles 66 et 69 de la Constitution, qui prônent l’unité nationale et la paix dont le président de la République est le garant. Cette marche risquera sans doute, à la veille des élections, d’accroître la méfiance entre les acteurs politiques, d’inciter à la haine et de produire des troublent qui risqueraient de mettre en péril le processus électoral », a écrit Jean-Pierre Alumba Lukamba, directeur exécutif international de l’ADD.

Une sérieuse menace pour l’unité nationale

Dans cette correspondance dont alternance.cd a obtenu une copie, il a fait remarquer au gouverneur de la ville de Kinshasa que, ne s’agissant que d’un projet de loi, une marche est innoportune, d’autres voies prévues en la matière étant encore ouvertes et non épuisées.

Lire aussi Election présidentielle: Noël Tshiani ou le syndrome Oscar Kashala

« En conclusion, a enchaîné Jean-Pierre Alumba à l’attention de Gentiny Ngobila, je vous invite à la vigilance afin de ne pas encourager les comportements discriminatoires qui mettraient en danger l’unité de notre pays qui est déjà menacée ».

Pour rappel, prof Noël Tshiani a informé au gouverneur de Kinshasa, d’une marche prévue le 15 mars prochain. Organisée par son parti politique, Force du changement, celle-ci visera à demander au bureau de l’Assemblée nationale d’aligner pour débat et vote, le projet de loi Tshiani, qui réserve l’exclusivité des postes de souveraineté aux congolais nés de père et de mère et prévoit l’irrevocabilité de la nationalité congolaise d’origine.

RD44

Dans la même catégorie

Propos racistes de Bussa et Budimbu : L’insuffisante désapprobation de Félix Tshisekedi

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC-Rwanda: L’UE insiste sur un dialogue inclusif

Alors que les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et la coalition…