Home Sécurité Inerte face à la progression du M23: l’EAC s’oppose promptement à l’expulsion des officiers rwandais de la force régionale

Inerte face à la progression du M23: l’EAC s’oppose promptement à l’expulsion des officiers rwandais de la force régionale

4 min read
0
1

Inactive et inaudible face à la progression des terroristes du M23, la Force régionale de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est(EAC) a brisé le silence après l’expulsion des officiers rwandais du sol congolais. Dans une correspondance adressée au chef de la diplomatie congolaise, Christophe Lutundula Apala, le 1 er février 2023, le secrétaire général de l’EAC, Peter Mutuku, a demandé des explications au gouvernement sur cette expulsion.

C’est désormais clair: la RDC ne peut plus compter sur la Force régionale est africaine dans la guerre d’agression lui imposée par le Rwanda sous couvert des terroristes du M23.

Ce qu’une certaine opinion, sceptique à la présence de cette force sur le sol congolais redoutait commence à se vérifier. La force régionale a visiblement un autre agenda.

En effet, après l’expulsion de trois officiers rwandais du quartier général de la Force régionale à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, le 30 janvier dernier, le secrétaire général de l’EAC a interpellé les autorités congolaises.

« En vertu de l’article 2 du SOFA, la RDC et l’EAC ont convenu que l’EACRF et son personnel jouiront des privilèges et immunités qui sont spécifiés dans l’Accord et le Protocole de l’EAC sur la coopération dans les affaires de défense », a-t-il écrit au vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères.

Lire aussi RDC: départ des officiers rwandais de l’état-major de la Force régionale de l’EAC

Il a pris le soin de rappeler que le déploiement des officiers au quartier général a été décidé par les chefs d’Etat lors de la réunion sur le processus de paix dans l’Est de la RDC, tenue en marge de la COP27, le 7 novembre 2022 à Sharm El Sheik, en Egypte.

Alors que les Forces armées de la République démocratique du Congo ont justifié l’expulsion des officiers rwandais par des raisons sécuritaires, le secrétaire général de l’EAC demande des « éclaircissements supplémentaires et urgents » au gouvernement congolais.

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Léon Nguwa: «les épreuves endurées par l’UNC en 14 ans d’existence et son leader démontrent que notre destinée sera meilleure »

19 juin 2010-19 juin 2014, l’Union pour la nation congolaise (UNC) a totalisé quator…