Home Politique Élections: Après l’Assemblée nationale, le Sénat adopte le projet de loi portant répartition des sièges

Élections: Après l’Assemblée nationale, le Sénat adopte le projet de loi portant répartition des sièges

4 min read
0
0

Le sénat a voté, en seconde lecture, lors de la plénière du mercredi 14 juin 2023, le projet de loi portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives nationales, provinciales, municipales et locales.

Le train des élections prévues en décembre prochain en République démocratique du Congo poursuit sans désemparer sa course vers la gare. Malgré les protestations de l’opposition, la chambre haute du parlement a adopté à son tour le projet de loi portant répartition des sièges.

Comme à la chambre basse du parlement les députés du Front commun pour le Congo(FCC) ont déserté la plénière du 5 juin au cours de laquelle ce projet de loi a été adopté, les sénateurs pro Kabila ont brillé par leur absence à la plénière du mercredi 14 juin.

Qu’à cela ne tienne, le texte relatif au projet de loi sur la répartition des sièges, transmis par l’Assemblée nationale pour seconde lecture, a été adopté après les réponses du vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde, aux préoccupations exprimées par les sénateurs.

Lire aussi

Il s’est longuement expliqué notamment sur les assurances du gouvernement concernant la participation des électeurs vivant dans les zones en proie à l’insécurité.

A cet effet, il a déclaré que « le gouvernement prend toutes les dispositions pour que les congolais et congolaises puissent voter dans des conditions de sécurité viable ».

Le VPM de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières a annoncé dans la foulée, qu’ « un comité de pilotage pour la sécurisation des élections a été mis en place sous ma présidence et d’autres stratégies sécuritaires sont sous pied d’œuvre avec le concours du ministère de la Défense nationale et anciens combattants ».

Selon le calendrier de la CENI, ce projet de loi doit être promulgué au plus tard ce 15 juin. Sa promulgation est une condition sine qua none à la convocation de l’électorat prévu dès le 25 juin, pour les élections législatives nationales.

Pami Halele

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kasaï: Le pressant ultimatum de l’Assemblée provinciale aux élus en situation d’incompatibilité

Les trente députés provinciaux du Kasaï sont désormais investis des pouvoirs parlementaire…