Home Société Franck Diongo, un habitué des arrestations spectaculaires

Franck Diongo, un habitué des arrestations spectaculaires

5 min read
0
0

Le député national honoraire Franck Diongo Shamba a été cueilli ce mardi 20 juin 2023, au croisement des avenues Kabinda-ex- Huilleries dans la commune de Lingwala, à Kinshasa. Sur les réseaux sociaux et les médias, la nouvelle de son arrestation tourne en boucle et rappelle la scène de son arrestation du 19 décembre 2016 dans sa résidence.

Alors que Kinshasa s’est réveillé après un lundi très politique marqué par l’annonce de la décision de Martin Fayulu et de son parti politique, Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé) de ne pas présenter de candidatures aux prochaines élections, un autre opposant a récupéré l’attention du public.

En effet, sans rien avancer sur les motifs de son arrestation, plusieurs sources rapportent que le candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle a été arrêté par des agents des services de renseignements au moment où il revenait d’un deuil et conduit à une destination présentée comme inconnue.

Visiblement, le président national du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) a eu la chance de ne pas être agressé cette fois-ci, contrairement à son arrestation en décembre 2016 au cours de laquelle il avait été sérieusement tabassé par des militaires.

Lire aussi

Pour rappel, jugé en flagrance au premier et dernier degré par la Cour suprême siégeant d’office de Cour de cassation, il avait été condamné quelques jours plus tard à cinq ans de servitude pénale principale pour arrestation arbitraire et détention illégale aggravée.

Il était reconnu coupable d’avoir séquestré trois militaires de la Garde républicaine dans sa résidence et de les avoir torturés.

Lire également

Bénéficiaire d’une grâce présidentielle décidée par le chef de l’État Félix Tshisekedi, il a été libéré en mars 2019.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et il est retourné dans l’opposition.

Conduit à la DEMIAP

Pour revenir à l’arrestation de Franck Diongo de ce jour, ALTERNANCE.CD apprend qu’il aurait été conduit à la Détection militaire des activités anti-patrie (DEMIAP).

C’est dire que l’opposant a à faire aux services de renseignements. Gare donc aux commentaires et surtout à la politisation d’un dossier qui apparemment concernerait la sécurité.

Jean Pérou Kabouira

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: ce que l’on sait de l’attaque de la résidence de Vital Kamerhe ce dimanche

La résidence du vice-premier ministre sortant de l’Economie nationale, située dans l…