Home Nation Agriculture : L’ambassadeur chinois annonce trois priorités de la Chine en faveur de la RDC

Agriculture : L’ambassadeur chinois annonce trois priorités de la Chine en faveur de la RDC

6 min read
0
0

Zhao Bin l’a annoncé jeudi 29 juin au ministre de l’Agriculture, Me José Mpanda Kabangu, qui l’a reçu dans son cabinet. L’ambassadeur de la Chine en poste à Kinshasa lui a expliqué les trois grandes priorités de son pays dans le domaine agricole en République démocratique du Congo.

D’après le diplomate chinois, Pékin s’est engagé premièrement à promouvoir les produits agricoles de la RDC sur le marché chinois, notamment à travers les expositions sino-africaine import-export et chinoise internationale d’importation qui se tiennent annuellement à Shanghai. L’objectif visé est de faire exporter davantage les produits agricoles congolais sur le marché chinois, ce qui boostera la production locale.

Réhabilitation du Centre de vulgarisation des techniques agricoles de la N’sele

Zhao Bin a expliqué au ministre José Mpanda que la deuxième priorité de la Chine est la formation des agriculteurs congolais aussi bien en Chine par la tenue des séminaires et les stages qu’en RDC par la reprise de la coopération agricole et technique au niveau du Centre de vulgarisation des techniques agricoles de la N’sele. A cet effet, l’ambassadeur chinois a promis la réhabilitation de ce centre de formation et d’encadrement agricole par son pays.

Lire aussi

La troisième priorité concerne la relance de la coopération internationale entre la Chine et la RDC, notamment au niveau de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation (FAO) dirigée actuellement par un chinois.

Pour ce faire, le diplomate chinois a sollicité le soutien de la RDC pour la réélection du DG de la FAO lors de l’Assemblée générale de cette organisation internationale prévue du 1 er au 7 juillet 2023 à Rome. La République démocratique du Congo sera représentée à cette rencontre par le ministre de l’Agriculture.

Une coopération win-win

Réaction de Me José Mpanda : « La RDC est en retard et le président de la République, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi, est très convaincu que le développement de la RDC va partir de la Chine ». Il a ajouté à l’attention de son visiteur que les relations entre les deux pays sont non seulement pragmatiques, mais également win-win sans trop de formalités.

Lire également

«Il a promis au diplomate chinois, en ce qui concerne la réhabilitation du Centre de vulgarisation des techniques agricoles de la N’sele, tout son appui total pour que ce centre récupère ses terres de pratiques agricoles spoliées par certains individus. Me José Mpanda n’a pas manqué d’expliquer à son visiteur son approche de partenariat public-privé (PPP) pour booster l’agriculture en RDC et par la même occasion, il a plaidé pour que les investisseurs agricoles chinois s’intéressent à cette nouvelle offre d’agrégation que son ministère propose aux privés », rapporte la cellule de communication du ministère de l’Agriculture.

A en croire cette source, l’ambassadeur chinois a conclu que « l’agriculture n’est que l’un des murs à ériger sur l’édifice dont les piliers et la toiture sont déjà érigés par les deux présidents, chinois et congolais, lors de leur rencontre récente en Chine ».

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Constant Mutamba, une consécration largement méritée

Tribune A 36 ans, Constant Mutamba Tungunga a été nommé ministre d’État à la Justice…