Home Economie En marge de la reprise des activités de Congo Airways : Son comité de gestion s’en remet à l’expertise de l’IGF en gestion financière

En marge de la reprise des activités de Congo Airways : Son comité de gestion s’en remet à l’expertise de l’IGF en gestion financière

8 min read
0
0

Le comité de gestion de Congo Airways veut éviter de commettre les erreurs du passé. En perspective de la reprise des activités de cette compagnie nationale d’aviation, son directeur général, José Dubier Lueya, s’est ressourcé auprès de l’Inspection générale des finances (IGF) en matière de gestion financière.

Il a été à la tête d’une délégation du comité de gestion, qui a participé à une séance de travail, jeudi 16 novembre 2023, avec l’inspecteur général des finances-chef de service adjoint, Victor Batubenga, accompagné de l’inspecteur général des finances- coordonnateur adjoint, Henry Paul Kazadi.

Objectif visé : bénéficier de l’expertise de l’IGF pour repartir sur de bonnes bases dans la gestion des recettes et autres fonds de Congo Airways. Un chat échaudé craint l’eau froide, dit-on.

« Congo Airways doit dans les prochains jours reprendre ses activités, nous avons eu le soutien du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui nous a permis de lever les fonds pour permettre à ce qu’on puisse avoir des avions en location pour couvrir les besoins de la population en cette période difficile où nous avons arrêté notre exploitation depuis plus deux mois et dans ce cadre-là, nous avons approché l’expertise de l’Inspection générale des finances pour avoir justement des échanges parce que comme vous le savez, relancer une activité c’est un apport des financements qui vient et nous avons eu donc recourt à l’expertise de l’IGF par rapport à certains éléments financiers, des conseils financiers en matière de gestion, étant donné qu’ils sont du point de vue expertise notre référence en tant que compagnie nationale qui a eu du retard », a expliqué le DG de Congo Airways.

Satisfaits des échanges avec leurs interlocuteurs, lui et d’autres membres du comité de gestion ont pris l’engagement de continuer de collaborer avec l’Inspection générale des finances pour améliorer et assainir les finances de l’entreprise.

De son côté, le chef de service adjoint est revenu sur les actions d’encadrement menées par l’IGF depuis près de 3 ans.

« Depuis 2020, l’IGF a eu à faire un audit de Congo Airways, l’institution financière a eu à encadrer Congo Airways dans son fonctionnement. Ce qui fait qu'avec ces éléments, nous avons eu une idée avec les problèmes auxquels la compagnie était confrontée. De manière concrète, il s’agit d’abord d’établir les responsabilités sur des faits que nous avons dit au DG qu’il est important que le pouvoir s’exerce par les différents responsables au sein de Congo Airways. Ça veut dire que tout celui qui posera des actes contraires aux règles établies, qu’il subisse et qu’il reçoive une demande d’explication. Si ses réponses sont fondées on les laisse, si elles ne sont pas fondées, il fera l’objet d’une sanction. Il est aussi question d’accompagner Congo Airways dans l’évaluation de contrat qu’il a signé et il s’avère que certains contrats particulièrement avec des sous-traitants dont les coûts sont très élevés, il est donc important que nous puissions procéder à l’évaluation de ces contrats. Enfin lorsque nous avons fait le contrôle et l’audit de Congo Airways, nous avons constaté qu’il y avait des créances importantes que détenaient certaines personnes. L'accompagnement de l’IGF va consister à aider Congo Airways à récupérer toutes ses créances afin d’avoir les moyens de son action », a relevé Victor Batubenga.

Le numéro deux de l’IGF a exprimé le souhait de voir la compagnie aérienne nationale de la République démocratique du Congo aller plus loin que la desserte nationale en s’ouvrant également à l’international.

Pour rappel, l’inspecteur général des finances-chef de service, Jules Alingete, avait lancé un SOS au gouvernement, le 14 septembre dernier, pour mettre à la disposition de Congo Airways, une somme de 33 millions de dollars nécessaires à la relance de ses activités.(Lire à ce sujet A l’occasion du 36 ème anniversaire de l’IGF: Jules Alingete implore le gouvernement de ressusciter Congo Airways ).

Dans un communiqué publié le 15 novembre dernier, Congo Airways a annoncé la reprise de ses activités, en promettant de «communiquer par ses différents services, les détails des programmes de vols ».

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Constant Mutamba, une consécration largement méritée

Tribune A 36 ans, Constant Mutamba Tungunga a été nommé ministre d’État à la Justice…