Home Economie Félix Tshisekedi : «Grâce à Jules Alingete, on a réussi à juguler beaucoup de mégestion»

Félix Tshisekedi : «Grâce à Jules Alingete, on a réussi à juguler beaucoup de mégestion»

6 min read
0
0

Lors de son passage à l’émission « Programme de campagne électorale » organisée par le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), diffusée ce mardi 12 décembre 2023 sur la RTNC et de nombreuses chaînes privées, le président de la République candidat à sa propre succession a exprimé toute son admiration pour le travail abattu sous son impulsion par l’Inspection générale des finances (IGF).

Félix Tshisekedi s’est félicité notamment du fait que son régime est celui qui a mobilisé le plus de ressources financières. Ce, grâce essentiellement à la lutte contre les détournements des finances publiques.

Comme un entraîneur qui veut gagner un match, le chef de l’État connaît chacun de ses collaborateurs et sait où utiliser les uns et les autres pour obtenir le résultat escompté. Ayant fait de la lutte contre la corruption et autres antivaleurs dans la gestion publique l’une des priorités de son mandat, Félix Tshisekedi a redynamisé l’IGF.

En juin 2020, il a nommé à la tête de cette structure rattachée à la présidence de la République, un expert comptable certifié, Jules Alingete, en faisant de lui inspecteur général des finances-chef de service.

Trois ans et demi plus tard, les faits démontrent noir sur blanc que l’IGF a réalisé un travail louable. On peut énumérer de manière non exhaustive entre autres, l’audit de la Banque centrale du Congo qui a permis de désactiver les cartes de crédit connectées au compte du trésor public; la gestion des fonds alloués à la gratuité de l’enseignement; la fermeture des écoles fictives; l’utilisation des fonds alloués pour la lutte contre la Covid-19; le contrat chinois; l’audit du fichier des agents et fonctionnaires de la Fonction publique ; la gestion des provinces; le contrôle du Programme de développement local des 145 territoires; la construction du marché central de Kinshasa appelé « Zando » et bien d’autres.

Il y a aussi la patrouille financière, autrement dit le contrôle préventif, qui s’est généralisé dans tous les secteurs pour éviter de constater les dégâts.

Lire aussi Contrat chinois: Alingete auréolé à New-York par Tshisekedi

Au regard de ces réalisations et d’autres, le chef de l’Etat affirme avec conviction qu’ « on a réduit les détournements ».

Ce qui a permis au gouvernement d’augmenter le budget national jusqu’à 16 milliards de dollars américains.

« L'IGF à qui j'ai donné un pouvoir régalien a fait un travail énorme, un travail très appréciable. Pourquoi vous ne le mentionnez pas? L'IGF existait certes, mais elle était une coquille vide. Aujourd'hui, grâce à son inspecteur général, Jules Alingete, on a avancé, on a réussi à juguler beaucoup de megestion», a déclaré avec fierté le président Félix Tshisekedi dans l'émission précitée.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Léon Nguwa: «les épreuves endurées par l’UNC en 14 ans d’existence et son leader démontrent que notre destinée sera meilleure »

19 juin 2010-19 juin 2014, l’Union pour la nation congolaise (UNC) a totalisé quator…