Home Politique Processus électoral : La CIME s’abreuve de l’expérience du Palu auprès de Willy Makiashi

Processus électoral : La CIME s’abreuve de l’expérience du Palu auprès de Willy Makiashi

6 min read
0
0
fardc 1 min

La riche expérience politique du Parti Lumumbiste Unifié (Palu) inspire les acteurs socio-politiques de la République Démocratique du Congo et même au-delà. En perspective des élections prévues en 2023, la Commission d’intégrité et de Médiation (CIME) est allée s’abreuver auprès du Secrétaire Général de ce parti, le Professeur Willy Makiashi.

La délégation de la CIME, conduite par le pasteur Dodo Kamba, a été reçue samedi 24 septembre 2022 par le chef du Palu dans son cabinet privé situé à la Cité du Fleuve.

Depuis quelques jours, ce responsable des églises de réveil en RDC a initié une série de consultations auprès des responsables des Partis les plus représentatifs de l’échiquier politique congolais. Ici et là il sollicite les avis, conseils et recommandations des uns et des autres.

Véritable Parti des masses et disposant d’un encrage social incontournable, le parti politique congolais vieux de 58 ans d’expérience politique,
a été choisi par le Pasteur Dodo Kamba pour enrichir sa démarche. Ce, conformément à la mission assignée à la CiME, notamment celle de la médiation pour dégager l’inclusivité autour du processus électoral.

Au sortir de cette entrevue saluée par les deux parties, cet homme d’église a confié à la presse ses sentiments.

« Nous venons, a-t-il rapporté, de bénéficier d’une sagesse inouïe et d’une expérience cardinale sans pareille auprès du numéro un du PALU, lequel a formulé dans un temps record, et sans détours, une série de recommandations qui seront rapidement traduites en actes pour un processus électoral apaisé et inclusif en 2023 ».

Identifier les points de blocage

Dodo Kamba a salué l’ouverture d’esprit du Prof Willy Makiashi et sa considération vis à vis de la CIME.

Lire aussi Retranchement contre relégation : La revanche des Tshisekedi sur les Kabila!

À son tour, le leader du Palu a demandé aux responsables de la CIME et ceux de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) d’être réellement au service du peuple, en organisant les élections dans le délai, conformément à la Constitution.

Il a, en outre, encouragé le Pasteur Dodo Kamba à identifier, sans esprit partisan, tous les éléments qui constituent l’obstacle au risque d’entraver le processus électoral déjà enclenché.

Plus question de dialogue pour le partage du pouvoir

Le chef du Palu a insisté sur le rôle pastoral de l’église et celui de la société civile, qui ont milité à l’élection des membres actuels de la CENI.

Il a désapprouvé tout discours faisant recours au dialogue inopportun, qui aboutit souvent aux rébellions du genre M23, issues du partage des gâteaux.

Lire également Processus électoral: Denis Kadima se ressource auprès de l’Ambassadeur du Portugal en RDC

Selon l’ancien Vice-premier ministre, ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, tout dialogue ayant comme implication la médiation internationale est à bannir avec la dernière énergie.

Pour Makiashi, seules les élections tenues dans le délai constitutionnel et bien organisées seront l’unique socle de l’émanation du pouvoir en RDC. Ce sont, a-t-il expliqué, des dialogues récurrents et mal venus qui ont freiné l’élan du développement de la RDC.

Au final, le Pasteur Dodo Kamba a promis de transmettre rapidement toutes les propositions, suggestions et recommandations du PALU, exprimées par le Secrétaire Général chef du parti, Willy Makiashi, à qui de droit.

JPK/M.K.

PUBLICITÉ 
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Gouvernorat du Sud-Kivu: la Cour d’appel valide la liste des candidats retenus par la CENI

Pas de repêchage pour les candidats gouverneurs et vice-gouverneurs du Sud-Kivu recalés pa…