Home Nation Visite du pape: On embellit l’intérieur de l’aérodrome de Ndolo, ça pue à l’extérieur

Visite du pape: On embellit l’intérieur de l’aérodrome de Ndolo, ça pue à l’extérieur

6 min read
0
1

Tous les médias disent et redisent que les travaux d’aménagement de l’aéroport de Ndolo, site choisi pour la grande célébration eucharistique qui sera dite par le Pape lors de sa visite à Kinshasa, évoluent très bien. Même le Cardinal Fridolin Ambongo qui s’y est rendu le 17 janvier dernier, a été impressionné par ce que l’on présente comme la « qualité du travail réalisé ». Mais un fait semble échapper aux organisateurs de l’acceuil du souverain pontife dans la capitale congolaise : les environs de l’aéroport de Ndolo sont (encore) très sales et puants.

Le constat est amer sur l’avenue Bokassa qui sépare la clôture de l’aéroport de Ndolo du marché Zigida. Des immondices et de déchets de toutes natures décorent les inombrables trous qui se sont creusés presque partout.

Des eaux stagnantes jaunâtres dégagent des odeurs qui peuvent rendre malade même le plus fort des humains.

Pour ne rien arranger, même de malades mentaux ne fréquentent plus l’endroit par peur des mouches et de tomber malades.

Seuls les ouvriers commis à l’aménagement de l’aéroport ont, visiblement contre leur gré, été contraints de s’approcher de cet environnement hostile, pour reconstruire la clôture en y ajoutant du fil barbelé.

Patrick Muyaya interpellé

Approchés par le reporter d’alternance.cd, deux militaires qui trimbalaient dans le coin ont reconnu ne pas comprendre comment les autorités qui font le tour de l’aéroport pour se rendre compte de l’état d’avancement des travaux ne s’inquiètent pas de cette insalubrité.

Lire aussi Kinshasa : La Regideso menacée par la pollution des rivières

Même réaction du côté des vendeuses qui étalent leurs marchandises à quelques mètres de ces eaux jaunâtres.

« Nous attendons tous l’arrivée du pape. Mais même le pape ne sera pas content de célébrer une messe dans un environnement si sale », a soutenu l’une d’entre elles.

Un ouvrier interrogé s’est refusé de tout commentaire, indiquant que son travail et celui de ses collègues ne consiste pas à vider les immondices.

Il y a lieu de se demander si la tâche d’enlever ces saletés incombe à l’entreprise qui exécute les travaux.

En attendant, le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, est appelé à ne pas se limiter, dans ses visites d’inspection, aux travaux de l’intérieur mais à visiter aussi les alentours de l’aéroport de Ndolo. Il en va de l’image du gouvernement, sachant que des médias internationaux ne se limiteront pas, à la différence de la quasi totalité de la presse locale, à relayer ses communications, mais aborderont différents aspects.

Lire également «La ville est sale»: Des photos pour lutter contre l’insalubrité à Kinshasa

Bien plus, la santé du plus d’un million de chrétiens attendus lors de la grande célébration eucharistique du saint père en dépend.

Pour rappel, le pape est attendu à Kinshasa du 31 janvier au 3 février. Le programme de sa visite prévoie 11 évènements dont la principale est la grande messe à l’aéroport de Ndolo devant au moins un million de fidèles.

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Jean-Claude Baende à Jean-Pierre Bemba: « Je sais que tu as l’habitude de créer des conflits avec tout le monde »

Entre le député national Jean-Claude Baende et le vice-premier ministre de la Défense nati…