Home Sécurité Guerre d’agression : Le conseil de sécurité de l’ONU se dit prêt « à désigner des personnes ou des entités » qui appuient le M23

Guerre d’agression : Le conseil de sécurité de l’ONU se dit prêt « à désigner des personnes ou des entités » qui appuient le M23

5 min read
0
0

Le regard des Nations Unies sur la guerre d’agression imposée à la République démocratique du Congo par le Rwanda sous couvert des terroristes du M23 change petit à petit. Après l’envoi d’une mission en RDC du 9 au 12 mars, le Conseil de sécurité a adopté, mercredi 29 mars, une déclaration dans laquelle il condamne fermement la dégradation de la situation sécuritaire et promet de designer toute personne ou entité qui y contribuerait en soutenant le M23.

Devant les quinze membres du Conseil, la cheffe de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO), Bintou Keita, a rappelé ce que l’ONU connaît déjà : « L’intensification du conflit avec le M23 et l’activisme persistant d’autres groupes armés, notamment les ADF, Zaïre et la CODECO, pour ne citer qu’eux, continuent d’infliger des souffrances intolérables aux populations civiles ».

Elle a démontré que dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et d’Ituri, des centaines de milliers de personnes ont fui les exactions des groupes armés et les affrontements entre le M23 et les Forces armées de République démocratique du Congo (FARDC) mais aussi entre la CODECO et Zaïre.

Bintou Keita a plaidé pour la mobilisation des ressources nécessaires pour la mise en oeuvre du plan de réponse humanitaire 2023 porté à hauteur de 2,25 milliards de dollars.

Le Conseil prêt à éventrer le boa

Dans la déclaration adoptée à l’issue de la réunion, le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné fermement l’augmentation du nombre d’attaques commises par le M23 au Nord Kivu ces derniers mois.

Lire aussi Guerre d’agression : Lambert Mende a parlé

Il a enjoint à tous les soutiens extérieurs du M23 de cessez immédiatement leur appui à ce mouvement visé par des sanctions onusiens.

Le Conseil de sécurité s’est dit prêt « à désigner des personnes ou des entités qui se livrent ou concourent à des actes qui compromettent la paix, la stabilité ou la sécurité de la RDC notamment qui fournissent à toute personne ou entité désignée un quelconque appui financier, matériel ou technologique ou des biens ou services ».

Lire également Christophe Lutundula : « On ne doit pas compter sur les Nations Unies mais avec les Nations Unies »

Il a réaffirmé son appui à l’action régionale menée par la voie du processus de Nairobi conduit par la Communauté d’Afrique de l’Est et du processus de Luanda visant à rétablir la confiance, à régler les différends par le dialogue et à continuer de mettre à profit les mécanismes et organisations sous-régionaux existants.

Jean Perou Kabouira

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Guerre d’agression: Des sujets rwandais se partagent de parcelles dans la zone occupée

L’alerte a été lancée par la société civile de Kibumba, en territoire de Nyirangongo…