Home Monde Les ministres des Affaires étrangères du G7 défendent l’intégrité territoriale de la RDC

Les ministres des Affaires étrangères du G7 défendent l’intégrité territoriale de la RDC

9 min read
0
0

La question de l’insécurité dans la partie Est de la République démocratique du Congo fait partie des matières examinées par les ministres des Affaires étrangères du G7, lors de la réunion du 18 avril 2023, à Karuizawa (Nagano) au Japon. Les chefs de la diplomatie de sept pays les plus industrialisés du monde se sont rangés du côté du gouvernement congolais pour défendre la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de la RDC.

Les ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni, et le haut représentant de l’Union européenne, ont passé en revue les graves menaces qui pèsent sur le système international. Il s’agit notamment de la poursuite par la Russie de sa guerre d’agression contre l’Ukraine; nécessité d’une région indopacifique libre et ouverte; la nécessité de travailler de concert avec la Chine sur les problématiques mondiales et les domaines d’intérêt commun; tirs illégaux de missiles balistiques effectués par la Corée du Nord; et le coup d’État militaire au Myanmar.

Ils ont débattu aussi des menaces croissantes pesant sur la stabilité de l’Afghanistan; l’escalade en matière du développement d’arme nucléaire par l’Iran; la coopération pour la paix et la stabilité au Proche-Orient et en Afrique du Nord; la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale des pays d’Asie centrale; les priorités de réforme du président somalien et la lutte contre Al Chabaab; la guerre du M23 en RDC; ou encore un ordre international libre et ouvert fondé sur des règles de droit.

« Nous réaffirmons notre détermination à agir collectivement pour faire face aux problématiques mondiales, telles que les changements climatiques, la pollution, la perte de biodiversité, la sécurité sanitaire, alimentaire et énergétique, ainsi qu’à défendre et à consolider l’ordre international libre et ouvert fondé sur des règles de droit, notamment sur la Charte des Nations Unies. Nous continuerons de travailler avec nos partenaires pour promouvoir des sociétés ouvertes, transparentes, résilientes et durables défendant les droits de la personne, la justice et la dignité, et répondant aux besoins des plus vulnérables », ont souligné les ministres des Affaires du G7.

Lire aussi Agression de la RDC: Aux Nations Unies, Félix Tshisekedi accuse le Rwanda de défier la communauté internationale

Exprimant le souhait de promouvoir la sécurité humaine et de continuer de bâtir une société mondiale sans laissés pour compte, ils ont appelés les partenaires de leurs pays à se joindre à eux pour apporter des réponses aux problématiques mondiales sus évoquées et à travailler de concert pour bâtir un avenir meilleur, plus prospère et plus sûr.

Application des feuilles de route de Luanda et de Nairobi

En ce qui concerne la RDC, les chefs de la diplomatie de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume Uni, et le haut représentant de l’Union européenne ont demandé au M23 de se retirer de toutes les zones occupées:

« Nous condamnons l’avancée du groupe armé appelé « Mouvement du 23 mars » (M23), sanctionné par les Nations Unies, qui ne fait qu’aggraver une situation humanitaire déjà critique. Nous demandons instamment au M23 de cesser toute nouvelle progression et de se retirer de tous les territoires sous son contrôle. Tous les groupes armés doivent cesser immédiatement toute action violente et déposer les armes .»

Lire également Rapport des experts onusiens : Le gouvernement saisit le Conseil de Sécurité pour son examen

Le plus clairement du monde, ils ont apporté un soutien à la souveraineté de la RDC en déclarant ce qui suit: « Nous réaffirmons notre attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo ».

Pour une résolution durable de cette crise, les ministres des Affaires étrangères du G7 ont appelé au respect des feuilles de route de Luanda et de Nairobi.

« Nous exigeons la mise en œuvre immédiate et complète de la cessation des hostilités convenue le 3 mars. Nous saluons les mesures de stabilisation prises au niveau régional, notamment grâce au processus de Nairobi mené par la Communauté de l’Afrique de l’Est et au dialogue des chefs d’État facilité par l’Angola, et nous soulignons le rôle de premier plan joué par la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo dans la protection des civils et l’appui fourni aux efforts de consolidation de la paix du gouvernement congolais », ont-ils conclu.

Jean Perou Kabouira

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Gouvernorat du Sud-Kivu: la Cour d’appel valide la liste des candidats retenus par la CENI

Pas de repêchage pour les candidats gouverneurs et vice-gouverneurs du Sud-Kivu recalés pa…