Home Economie Lutte contre le détournement: L’incroyable efficacité de la patrouille financière menée par l’IGF

Lutte contre le détournement: L’incroyable efficacité de la patrouille financière menée par l’IGF

6 min read
0
0

L’Inspection générale des finances (IGF) multiplie les stratégies pour stopper l’hémorragie des détournements publics. A l’instar d’un médecin qui a plusieurs techniques pour soit prévenir une maladie, soigner les symptômes ou s’attaquer carrément à la maladie, cette structure rattachée à la présidence de la République recourt à trois stratégies dont une, à savoir, la patrouille financière s’est révélée particulièrement efficace avec des résultats positifs.

Dès sa prise de fonctions à la tête du pays, le chef de l’État Félix Tshisekedi s’est engagé à éradiquer complètement la délinquance financière. Pour concrétiser ce noble engagement, il a redynamysé l’IGF, un service créé en 1987, mais qui peinait à jouer pleinement son rôle.

Après la nomination de Jules Alingete au poste d’inspecteur général des finances, chef de service, l’IGF a pris à bras le corps la vision du président de la République d’assainir les finances publiques. Pour ce faire, elle a procédé par trois modes de contrôle. Il s’agit du contrôle a priori, contrôle concomitant et du contrôle a posteriori.

Il s’est avéré que dans une société congolaise où bien gérer était une exception, le contrôle a priori s’est rapidement montré moins efficace.

Refusant de rester dans la constatation de détournements, l’IGF a appuyé sur le contrôle a priori comme mode de prévention. Et, les résultats sont plus qu’ encourageants.

Lire aussi

« La patrouille financière n’est pas le seul domaine d’intervention de l’IGF mais le plus important. Aujourd’hui, elle contribue à la mobilisation des recettes à deux niveaux. Premièrement, elle intervient directement dans cette mobilisation des recettes avec des missions de contre-vérification fiscale mais aussi dans l’encadrement direct de la mobilisation dans les régies financières et les centres des impôts. Deuxièmement, elle contribue à la mobilisation avec l’instauration de la peur du gendarme. La présence des inspecteurs de l’IGF a apporté un peu plus de civisme », explique la cellule de communication de l’Inspection générale des finances.

A ne pas confondre avec la co gestion

C’est dire que la patrouille financière est une arme redoutable de l’IGF pour éviter de constater les détournements de deniers publics.

A noter que la patrouille financière étant un contrôle a priori, n’est pas à confondre et ne peut être confondu avec une co gestion des entreprises publiques et autres établissements publics de l’État. Loin de là.

Elle est tout simplement une amplification du contrôle telle qu’elle est pratiquée dans les administrations.

Lire également

En français facile, la patrouille financière c’est un contrôle préventif et éducatif.

Comme qui dirait, prévenir qu’il n’y ait pas de détournement au lieu de venir constater le détournement.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…